Passionné de Hardware et de Micro électronique.
Fondateur de l'association Hardwakening.fr, rédacteur et testeur.

Puisse le Hardware pleuvoir sur vous ...

Le processeur fait partie des pièces les plus importantes du PC. Un processeur, appelé aussi couramment CPU permet de réaliser divers calculs dans le but de traiter la demande d’un utilisateur. L’utilisateur interagit avec la couche logicielle en entrant des données qui vont être interprétées par l’OS qui lui même enverra des requêtes au CPU. Bien choisir son processeur est donc très important puisque c’est un composant devant répondre à vos exigences et le type d’exploitation que vous souhaitez faire de votre ordinateur.

Avant tout, voyons comment fonctionne un CPU. Un CPU est composé d’un PCB doté de contacts qui viendront le loger sur la carte mère. Par dessus cette couche de PCB, on retrouve un DIE en silicium, c’est en fait le cœur du processeur. Dans ce DIE, on retrouve plusieurs caches (L1,L2,L3)  des mémoires volatiles très rapides permettant d’accélérer le transfert des informations vers le CPU. Autres éléments importants du processeur, l’horloge et le BCLK, à eux deux ils définissent la fréquence nominale de la puce et plus la fréquence est élevée, plus la puce est rapide. On retrouve aussi un contrôleur mémoire permettant de gérer la fréquence de la RAM, celui-ci est étroitement lié au BCLK. D’autres éléments sont aussi présents mais importent beaucoup moins pour le choix d’un processeur comme des unités de gestion des instructions, l’unité de stockage du registre…

Quel processeur, pour quelle utilisation ?

Eh bien cela dépend de ce que vous faîtes de votre machine et des ambitions que vous avez vis à vis de l’avenir. Une personne ne souhaitant pas changer de matériel durant des années ne choisir surement pas les mêmes composants que celui qui rachète continuellement du Hardware. Choisir son processeur n’est pas une mince affaire, avec la faible évolution qu’il y a eu ces dernières années, il était facile de garder son processeur sur de longues périodes. Désormais le marché recommence à évoluer et les gammes deviennent de plus en plus variées et répondent à une multitude de profils d’acheteurs. Ce dossier aura pou but de vous étayer, de vous tutorer dans ce périple qu’est le choix d’un bon CPU.

Les processeurs AMD

Après une longue période stagnation sur le secteur CPU. La firme Californienne relance la course aux performances face à Intel avec l’arrivée de ses processeurs en architecture ZEN. Les tarifs sont très attrayants et le niveau de performances globales des puces est bien meilleur que chez Intel au vu des prix pratiqués.

Ces processeurs en X86 se montrent polyvalents, tous sont dotés de 4 cores physiques dernière génération avec technologie SMT pour un total de 8 cœurs logiques. Les dernières instructions sont supportées ainsi que les technologies constructeur AMD. On retrouve 8 Mo de cache L3 et 2 Mo de cache L1. La prise en charge de la DDR4 est bien sur de la partie et permet des performances accrues avec les CPU Ryzen. 

Le TDP reste très contenu avec à peine 65w en charge. La différence entre des modèles 1400, 1500 et 1500x réside dans la fréquence d’usine des puces, mais il est tout à fait possible de les overclocker sois même. En revanche, le nombre de lignes PCI ne conviendra pas pour supporter correctement le multi-gpu. L’ensemble des processeurs AMD sont débloqués pour l’overclocking, un bel atout face à la concurrence.

En terme de performances globales, ils sont comparables à un I7 de quatrième génération de chez Intel. Le tout sous les 200 euros, pas mal non ?[

Ces processeurs X86 proposent des performances applicatives de premier ordre grâce à 6 cœurs physiques avec technologie SMT pour un total de 12 cœurs logiques. Le cache est composé de 3 Mo de L2 et de 16 Mo de l3 pour un total de 18 Mo. La prise en charge des dernières instructions est présente ainsi que le support de la DDR4.

 Il n’y a que très peu de différence entre le 1600 et le 1600x à part un léger overclocking d’usine. Les deux processeurs sont tout de même débloqués pour l’overclocking à la main, ce qui leur confère un bel avantage face à la concurrence.

Si l’on observe les performances globales, ces processeurs se positionnent en maître pour l’applicatif à moindre coût. Malgré quelques performances en retrait dans les jeux, le processeur peut être comparé à un 5820k non overclocké. Avec un tarif sous les 260 euros, difficile de résister.

Ces processeurs x86 proposent un maximum de performances applicatives avec 8 cœurs physiques + technologie SMT pour un total de 16 cœurs logiques. Comme sur les autres modèles les instructions et les technologies AMD sont supportées.  Le support de la DDR4 est présent et apporte des gains significatifs sur les puces. 

On retrouve 16 Mo de cache L3 et 4 Mo de cache L2 pour un total de 20 Mo. Le 1800x est le processeur le plus overclocké de la gamme mais il est tout à fait possible d’OC le 1700 puisque la gamme est débloquée pour l’overclocking.

Au final ce processeur proposé à 350 euros ne servira que peu à un joueur de jeux vidéos. En applicatif en revanche on retrouve des performances qui il y a un an étaient proposées chez Intel pour un tarif de 1000 euros ( I7 5960x) . Ce CPU est donc un leader et fait partie intégrante de cette récente démocratisation du nombre de cœurs pour le grand public.

Choisir processeur
Choisir processeur

Mais comment choisir alors ?

R5 1400 : Eh bien un R5 Quad-core conviendra à une configuration applicative ou gaming d’entrée de gamme. Ces processeurs proposent de bien meilleures performances globales que les I3 et dureront bien plus dans le temps.

R5 1600: Il permettra une meilleure aisance dans les taches applicatives et se débrouillera correctement dans les jeux. Il est le processeur ayant le meilleur rapport performances/prix du marché.

R7 1700 :  Bien qu’ayant les mêmes performances dans les jeux vidéos que ses petits frères, il ne sera bénéfique pour un gamer. En applicatif il se place comme le leader du marché en proposant de très bonnes performances pour un tarif contenu.

Les processeurs Intel

Intel depuis fort longtemps s’est imposé comme le leader du marché CPU. Les processeurs de cette gamme sont nombreux, on retrouve des dualcores, des quadcore, des octo et bien d’autres variantes. Les tarifs sont quelque peu élevés mais le support de la DDR4 est plus mature, les plateformes sont plus stables et le potentiel d’overclocking est meilleur. Les derniers processeurs Kabylake proposent les meilleures performances en jeu du marché et les 5820k/6800k le meilleur compromis IPC/nombre de cœurs.

Ce sont des processeurs entrés de gamme proposant deux cœurs physiques avec technologie Hyperthreading pour un total de 4 cœurs logiques. Ces CPU possèdent le support de la DDR4 et les dernières instructions. On retrouve peu de cache et très peu de lignes PCI-Express. Ce sont des processeurs entrés de gamme proposant des performances correctes en Gaming léger grâce à leurs fortes fréquences.

En revanche, difficile de faire du multitâche et de tenir de grosses cartes graphiques sans brider les performances.

Ce sont des processeurs quadcores non équipés de l’hyperthreading proposant des performances honorables en jeu. Le cache reste assez modéré avec seulement 6 Mo mais on retrouve le support de la DDR4 très haute fréquence. Le 7600k est overclockable moyennant un tarif plus élevé et pourra proposer plus de performances par cœurs.

Au final ces processeurs ont des tarfis beaucoup trop élevés pour le niveau de performances proposé, on conseillera plus un R5 quadcore à ce niveau de budget.

Ces processeurs tout comme les I5 possèdent quatre cœurs physiques, mais sont équipés de la technologie Hyperthreading pour un total de 8 cœurs logiques. On retrouve une mémoire cache en hausse avec jusqu’a 8 Mo et des fréquences assez élevées. Ces processeurs sont assez polyvalents et proposent (pour les K) un meilleur potentiel d’OC que les R5 1400.

Malgré le fait que les tarifs soient plus élevés, ces CPU demeurent les meilleurs en gaming et conviendront aux amateurs de 144 Hz. Un seul bémol, peu de lignes PCI-E et donc un mauvais support multi-gpu.

Ce sont des processeurs Hexacores, tous possédants 12 coeurs logiques grâce à l’Hyperthreading. On retrouve 15 Mo de cache et le support de la DDR4 haute fréquence, mais aussi du quad-channel avec amélioration des débits RAM grâce au X99. 

La puissance par cœur est très bonne et tous les processeurs de la gamme sont overclockables. On retrouve sur les modèles 5930k et 6850k un nombre plus important de lignes PCI-Express.

Ce nombre en augmentation permet de tenir de grosses solutions graphiques, c’est donc une plateforme idéale pour le gaming haut de gamme.

Le 5960x et le 6900k font partie du haut de gamme de chez Intel. On trouve 8 coeurs physiques avec Hyperthreading pour un total de 16 cœurs logiques. Encore une fois on trouve un meilleur IPC que sur Ryzen ainsi qu’un meilleur potentiel d’overclocking. La cache est encore augmenté avec jusqu’a 20 Mo. En plus de tout cela, on retrouve un maximum de lignes PCI-E pour un support correct du multi-gpu.

Ce processeur se comportera fort bien dans les jeux vidéo, même si l’on peut douter de son utilité dans ce domaine. En applicatif il effectue un score similaire au R7 1700 mais possède un potentiel d’OC bien plus grand. Ce sont donc des processeurs assez premium, destinés aux configurations plus haut de gamme.

Ce sont les processeurs les plus haut de gamme de chez Intel. Ils proposent 10 cœurs physiques avec technologie Hyperthreading pour un total de 20 cœurs logiques. La puce est dotée de 13.75 Mo de cache et possède le support de la DDR4 haute fréquence. Le potentiel d’OC est très bon et permet d’avoir des performances qui sont inaccessibles actuellement sur le marché.

Ce sont des processeurs premium destinés à un public de niche. Les performances sont exceptionnelles et répondent à des besoins spécifiques de multitâche poussé.

Core I3
choisir processeur
choisir processeur

Mais quoi choisir alors ?

Le pentium : Pour une utilisation de jeux léger et bureautique conviendra parfaitement. Très peu onéreux et proposant désormais l’Hyperthreading, le G4600 n’a pas à rougir face à la concurrence.

Le I5 : Les derniers I5 proposent de très bonnes performances en jeu et une fréquence par coeur très élevée. En terme de prix c’est assez élevé face à la concurrence pour ce niveau de prestation.

Le I7 classique : Le I7 quadcore est idéal pour le gaming en 144Hz grâce à sa forte puissance par cœur. Grâce à ses 8 cœurs logiques et la récente prise en charge des cœurs par les jeu, il reste le leader du gaming. En revanche il pêche en applicatif face aux Ryzen et ne propose pas un support Multi Gpu optimisé.

Le I7 Extreme : Les I7 Extremes sont destinés aux configurations les plus haut de gamme devant support des solutions multi-gpu lourdes. On conseillera en Gaming le 5930k qui propose un nombre très correct de ligne PCI-E et largement assez de cœurs. Pour les modèles haut dessus comme le 6900k et 7900x, ils ne seront utiles qu’en cas de lourde charge de calcul sur l’UC.

Comparatif de performances (Cinebench R15)

Le choix du processeur va dépendre au final de ce que vous faîtes de votre machine. Chaque puce se comporte très différemment et nous vous conseillons de regarder les benchmarks au cas par cas pour vous faire une idée. Les processeurs AMD sont de très bon choix pour l’applicatif et se débrouillent globalement bien en jeu. Pour ce qui est d’Intel, c’est actuellement un peu des processeurs prestige. Les tarifs sont très élevés, mais la puissance par coeur est bien plus grande on conseillera donc des I7 hautement cadencés pour le jeu plutôt que RYZEN. Dans le cas d’un I5 c’est tout a fait différent, nous pensons qu’Intel n’a plus sa place sur le segment entrée de gamme. Pour 200 euros il est possible chez la concurrence d’avoir un Hexacore avec SMT, un choix  qui se montre beaucoup plus durable. Si vous êtes une personne exigeante, voulant utiliser des solutions graphiques très lourdes, il est préférable de se tourner vers Intel qui propose un support total en PCI X16 3.0 avec les 5930K et 6800K.

Difficile de trancher, une question de gout finalement. La plateforme AM4 est très récente et il faut dire que le support de la DDR4 n’est pas encore très mature. D’un autre coté chez Intel il faut souvent débourser le triple ou plus pour a peut près le même niveau de performances globales. A vous de trancher…

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

[mailpoet_form id= »1″]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×