Passionné de Hardware et de Micro électronique.
Fondateur de l'association Hardwakening.fr, rédacteur et testeur.

Puisse le Hardware pleuvoir sur vous ...

Après 10 ans de service votre GPU commence à surchauffer, à faire du bruit ou bien à endosser une baisse de ses performances ? Comme toute bonne voiture qui se doit, ah non, on parle d’un GPU la… Alors comme tout bon GPU qui se doit, il arrive un moment ou il devient nécéssaire d’éffectuer une maintenance avec une petite remise à niveau. Ce dossier aura pour vocation de vous éclairer sur la marche à suivre pour donner une seconde jeunesse à votre carte graphique. Nous aborderons le démontage, le nettoyage, le renouvellement des conducteurs thermiques et enfin les tests de fonctionnement. 

Présentation

Nous avons récupérés une GTX Titan de première génération, un GPU légendaire proposés à l’époque à plus de 1000 euros. Après des années de fonctionnement, un démontage pour passage sous watercooling, puis un remontage partiel ainsi que quelques années dans un placard, la bête arrive enfin entre nos mains. Dotées de 6 GB de mémoire vidéo (VRAM) ainsi que d’un système de refroidissement blower (stock) made in Nvidia, cette carte était forgée pour durer dans le temps. Au niveau de l’état général, il faut dire qu’il manquait de nombreuses vis, l’équerre PCI n’était pas fixée et le GPU chauffait beaucoup. Nous tenterons donc de remédier à ces problématiques par la suite. Place au démontage !

Démontage

Remise à neuf GPU
Remise à neuf GPU

Nous tenons en premier à remercier notre partenaire Thermal Grizzly qui nous a fournit le matériel nécessaire à la réalisation de ce tutoriel. Nous utiliserons lors du remontage de la pâte thermique Kryonaut ainsi que des pads thermiques minus pad 8. Ces produits font partit des meilleurs du marché en termes d’efficacité au niveau du transfert thermique, nous nous attendons donc à une baisse des températures ainsi qu’a une diminution notable des nuisances sonores en charge.

Remise à neuf GPU
Remise à neuf GPU

Munissez vous d’un tournevis cruciforme et retroussez vous bien les manches. Assurez vous d’avoir les mains propres avant de commencer à manipuler le matériel. Nous allons commencer par retirer les vis marquées en rouge sur la photo ci dessous. Ces vis servent à relier la carte et son système de refroidissement blower, ne forcez pas et retirez les délicatement une par une. Nous vous conseillons d’utiliser un gobelet pour les stocker, une fois perdues, il est très compliqué de retrouver le même type de pas de vis.

Remise à neuf d'un GPU

Continuez le démontage en retirant les autres vis marquées, celles-ci servent à relier la chambre à vapeur du GPU. Une fois qu’elles seront retirées, la carte ne sera plus solidifiée, gardez la bien à plat pour la suite.

Mise à neuf GPU

Maintenant nous allons retirer celles situées autour du GPU. Allez y doucement, il faut éviter de toucher la carte avec le tournevis, car celle-ci ne possède pas de backplâte et peut s’abîmer très vite. Retirez les vis en diagonale, pour ne pas déséquilibrer la pression sur la puce.

Mise à neuf GPU

Nous y sommes, la carte peut maintenant se séparer en deux parties, soulevez délicatement la carte vers le haut et déconnectez le connecteur d’alimentation du ventilateur. Attention un deuxième est présent et vous empêchera de continuer.

Mise à neuf GPU

Inclinez la carte et déconnectez le connecteur de l’éclairage du « Geforce GTX ». Vous pouvez maintenant mettre de côté le dissipateur blower, nous y reviendrons plus tard.

Mise à neuf GPU

Comme vous pouvez le voir la carte est sale, le dissipateur aussi. Vous pouvez retirer les pads thermiques usés, ceux-ci ne seront plus utiles par la suite.

Mise à neuf GPU
Mise à neuf GPU

Nous allons procéder au nettoyage des puces de mémoire vidéo ainsi qu’a celui des phases d’alimentation. Nous vous conseillons d’utiliser un peu d’alcool sur un coton tige, nous préférons éviter l’acétone qui reste beaucoup trop corrosif. Ci-dessous nous vous avons marqués les endroits à nettoyer, c’est aussi là qu’il faudra placer de nouveaux pads thermiques.

Mise a neuf GPU
Mise a neuf GPU

Maintenant c’est session découpage ! Munissez vous des minus pads 8 et découpez les en petites parties de manière à recouvrir parfaitement les puces. A la manière d’un double face, retirez une partie en plastique et collez la partie molle côté carte graphique. Nous retirerons à la fin la partie supérieure des pads, cela évite que la poussière s’y mette dessus.

Mise a neuf GPU
Mise a neuf GPU

Si tout se passe bien vous devriez arriver à quelque chose de similaire à la photo ci-dessous. A droite les phases d’alimentation et autour du GPU les puces VRAM. Nous allons maintenant nettoyer le GPU et y appliquer une nouvelle pasta.

Mise a neuf GPU

A l’aide d’un coton tige ou d’un sopalin, nettoyez délicatement la puce graphique. Vous pouvez aussi utiliser de l’alcool, continuez jusqu’a obtenir un effet miroir sur le GPU.

Mise a neuf GPU

Maintenant que le GPU est tout beau, tout propre, nous allons appliquer de la Kryonaut pour une meilleure conductivité que la pâte thermique d’origine. La changer permet d’augmenter le transfert thermique entre la puce et la chambre à vapeur, ce qui aura pour incidence de réduire les températures. Au niveau de l’application, nous sommes de l’école de la petite noisette, pas plus, pas moins. Lors du remontage la pâte s’étalera contre la puce, ne vous inquiétez pas.

Mise a neuf GPU

Désormais il faut nettoyer la surface qui sera en contact avec le GPU, avec du sopalin grossièrement. On remonte tout ça dans l’ordre inverse, en premier les vis autour du GPU, puis le reste.

Mise a neuf GPU
Mise a neuf GPU

Il ne manque plus que l’équerre, il y a quelques petites vis à remettre, rien de bien méchant. Ensuite notre carte sera utilisable dans un PC via les slots PCI-E standards. Et voilà notre carte est maintenant remontée et remise à neuf, nous pouvons l’installer dans notre configuration de test et passer aux logiciels de torture.

Mise a neuf GPU
Mise a neuf GPU

PHASE DE TEST

Avoir un GPU propre ne signifie pas être à l’abri des éventuelles surchauffes, ou pire des dysfonctionnements de la puce. Ici nous partirons à la traque aux températures, aux artefacts et crashs incessants, le but sera d’avoir un maximum de stabilité pour une utilisation 24H/24.

Pour se faire nous avons besoin de quelques petits logiciels : 

  • MSI Kombustor
  • GPU-Z
  • Un jeu
  • 3Dmark Firestrike
  • HWmonitor
  • MSI Afterburner

Lancez MSI Kombustor avec des pressets en 1080p, AA X8 et Plasma. Positionnez MSI Afterburner à côté et observez les courbes de fréquence GPU, celles-ci doivent peu varier lors du test. Avec HWmonitor, relevez les températures au bout d’une heure de test, celles-ci ne doivent pas dépasser les 80 degrés si vous avez bien suivi la procédure. 

GPU-Z vous servira à vérifier la version des pilotes et si le GPU est bien reconnu sous Windows. Nous allons répéter les opérations de test avec un jeu gourmand, nous vous laissons le choix. Affichez le compteur de FPS et vérifiez à l’aide de benchs sur internet que cela correspond bien à  ce que vous devriez avoir. 

Pour terminer nous effectuerons un test 3DMark Firestrike, nous relèverons le GPU score et le comparerons à ce que font d’autres puces similaires à fréquence égale. Si tout concorde bravo, votre GPU est fonctionnel à 100% !

Thermal Grizzly

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
risus. ipsum mattis ut non accumsan risus consequat. Lorem