Passionné d'informatique et des nouvelles technologies depuis mon enfance, j'aime partager mes connaissances et apprendre de nouvelles choses.

Que ce soit un nouvel ordinateur ou un ordinateur plus ancien, fixe ou portable, il est important de se pencher régulièrement sur son état de santé afin de s’assurer que celui-ci est pleinement exploité. Mais qu’est-ce qu’il faut regarder sur un PC pour vérifier s’il fonctionne de manière optimale ? Que faire si l’on remarque un problème ? Nous allons tout vous expliquer dans cet article.

Introduction

En redémarrant ce bon vieux PC du placard, vous remarquez qu’il est lent et/ou bruyant et vous souhaitez lui donner une seconde jeunesse ? Pas de panique il n’est peut-être pas bon à la casse. On peut lui redonner un second souffle avec quelques outils, et le transformer pour quelques dizaines d’euros !

Les deux grandes familles d’ordinateurs, que sont les ordinateurs fixes et portables, sont assez différentes de par leur conception. Mais elles possèdent également des similarités qui rendent les étapes de leur entretien similaires. Les ordinateurs portables restent toutefois plus délicats si on veut changer certains composants, dus à une pléthore de composants non changeables et le processus n’en deviendra que plus compliqué avec la démocratisation des ultrabooks.

Mon ordinateur chauffe

Le principal facteur des ralentissements d’un ordinateur provient des températures de ses différents composants, principalement le processeur. Il est difficile d’indiquer une plage de températures acceptables tant les pièces sont différentes. Mais nous pouvons vous dire que si des composants sont au-dessus de 90 degrés c’est qu’il y a un problème sérieux. Ainsi, il faut s’assurer que les températures des différents composants de votre ordinateur ne sont pas trop hautes. Et cela, que ce soit au « repos » (on utilise le terme IDLE) ou lors d’une utilisation intensive (en jeu, par exemple).

Les composants qui se retrouvent fréquemment à trop haute température sont le processeur et la carte graphique (s’il y en a une).

Si les températures du processeur sont élevées, il faut voir du côté du ventirad s’il n’est pas encrassé. Si l’ordinateur a plusieurs années à son actif, il peut également être judicieux de changer la pâte thermique de celle-ci : en effet, à partir de 3 ans, certaines pâtes thermiques commencent à durcir. Par conséquent, la chaleur que crée le processeur est moins bien transmise au ventirad. En changeant la pâte thermique, les gains de températures peuvent aller de 1 à 15 degrés, voire plus.

Il est également courant que la carte graphique se mette à chauffer avec le temps. Cela est dû notamment à l‘accumulation de poussière au niveau des ventilateurs de celle-ci. Il faut donc nettoyer ces ventilateurs.

Comment nettoyer mes ventilateurs ?

Pour nettoyer les ventilateurs, le mieux est, ordinateur éteint et débranché, d’utiliser un pistolet à air, et de souffler entre les pales des ventilateurs et entre les ailettes du radiateur afin d’évacuer toute la poussière. Sur un ordinateur portable, il sera sûrement nécessaire de démonter la plaque à l’arrière pour accéder au ventilateur. Si vous n’avez pas de compresseur pour faire ça, vous pouvez simplement vous servir de votre souffle. L’usage d’un aspirateur est peu pratique et n’est pas très efficace, nous vous le déconseillons.

Certains vont jusqu’à nettoyer leurs composants, comme les ventilateurs, à l’eau. Cela est possible en effet, mais nous vous déconseillons ce type d’usage, car il met en danger vos composants si le nettoyage n’est pas fait correctement. Il faut par exemple attendre que tout soit bien sec avant de tout rebrancher, et ne nettoyer qu’à l’eau, sans utiliser d’autre produit.

Mon ordinateur est lent

Le principal souci d’un ordinateur qu’on sort du placard, outre la surchauffe des composants, reste la sensation de « lenteur » lorsqu’on veut s’en servir : que ce soit au démarrage de celui-ci ou simplement lors de son utilisation quotidienne, cela peut être très vite insupportable.

La première chose à regarder lorsqu’un ordinateur nous semble lent, c’est le disque dur. Si votre ordinateur dispose d’un disque dur à plateau (on parle alors de HDD) cela peut expliquer la lenteur de votre ordinateur. Avec l’arrivée des SSDs, la différence en termes de chargement du système d’exploitation, des applications et jeux, ou tout simplement en termes de vitesse de transfert rend les disques durs obsolètes lorsqu’il s’agit de mettre un système d’exploitation dessus.

Ainsi, le passage vers un SSD, pas forcément volumineux, permettra de redonner un coup de jeune à votre ordinateur à coup sûr. Alors qu’il y a quelques années ces disques à l’état solide coûtaient une vraie fortune, la tendance est à la baisse des prix au fur et à mesure de leur démocratisation et des nouvelles technologies développées. Vous pouvez par exemple en trouver à partir de 30 euros pour plus de 200 gigas d’espace disque, au moment où l’on écrit cet article.

Il se peut également que la mémoire de l’ordinateur soit insuffisante. Ainsi, si vous lancez plusieurs applications en simultané, ou tout simplement avec plusieurs onglets ouverts en même temps, l’ordinateur commence peu à peu à ralentir, jusqu’à certaines fois afficher un message indiquant que la mémoire est insuffisante. Il faut alors envisager d’en rajouter, ou de remplacer une ou plusieurs barrettes, en regardant quel type de mémoire il faut pour cet ordinateur, et s’il y a un slot de disponible dans le cas où on voudrait garder les autres barrettes.

Le changement d’une barrette de RAM est assez complexe, car il faut notamment prendre en compte la technologie (DDR1, DDR2, DDR3, DDR4 et DDR5 bientôt), le format (DIMM ou SO-DIMM), et d’autres critères encore. Le plus simple reste de commander une barrette possédant les mêmes caractéristiques que celles déjà présentes dans votre ordinateur. Si vous voulez en savoir plus sur les différentes technologies de RAM, nous avons écrit un article qui vous explique tout.

Enfin, il est possible que le problème vienne du processeur. Ainsi, les températures du processeur sont à surveiller, mais aussi sa génération. Si on souhaite avoir une machine plus puissante il faudra certainement changer de processeur. Mais attention à trouver un processeur compatible avec le socket de la carte-mère (on trouve cette info dans la fiche technique de la carte-mère ou du processeur).

Sur ordinateur portable, ce changement est difficile voire impossible. Et quand il est faisable, il ne vaut quasiment jamais le coup, car le processeur de rechange coûte très cher, et le gain n’est pas significatif.

Sur ordinateur fixe, selon le processeur, il est peut-être plus intéressant de changer à la fois la carte-mère et le processeur. Il faudra alors penser à vérifier si la RAM est toujours compatible avec ces nouveaux composants.

Le système d'exploitation

Il n’est pas rare que l’ordinateur, même relativement récent, semble être lent sans pour autant que ça ait l’air de venir d’un composant matériel. Il arrive aussi d’avoir l’impression qu’il ralentit au fil du temps. C’est normal et c’est un problème fréquent des systèmes d’exploitation, comme Windows, qui « vieillissent » avec le temps. Voilà plusieurs astuces que vous pouvez faire facilement pour redonner un coup de souffle à votre Windows.

Si votre ordinateur dispose d’un disque dur à plateau, il ne faut pas négliger la fragmentation qu’il peut y avoir, et son impact.

En effet, le point noir des disques durs est leur temps d’accès, et la fragmentation correspond au fait que les données sont éparpillées à plusieurs endroits du disque dur, ce qui rend l’accès de toutes ces données long.

Il est ainsi conseillé de défragmenter régulièrement le disque dur, afin d’éviter un ralentissement trop important de la machine.

 

L’interface est assez intuitive : il vous suffira d’appuyer sur le bouton Tout Optimiser pour que le travail soit fait. Sur les disques durs à plateaux, le taux de fragmentation est la plupart du temps indiqué.

Attention, l’opération de défragmentation est très longue sur les HDDs : cela peut durer près d’une heure.

Si l’ordinateur met du temps à démarrer, ou que des applications se lancent automatiquement au démarrage de Windows et que vous voulez empêcher cela, il est possible de les désactiver dans le Gestionnaire de tâches.

Vous pouvez ainsi ouvrir le gestionnaires des tâches :

  • En faisant un clic droit sur la barre des tâches puis en sélectionnant Gestionnaire des Tâches,
  • Ou en appuyant sur les touches Ctrl + Maj + Echap en même temps.

Une fois le gestionnaires des tâches lancé, il vous suffit d’aller sur l’onglet Démarrage pour voir la liste des applications qui démarrent en même temps que Windows.

Pour chaque application que vous souhaitez désactiver, il vous suffira de cliquer sur la ligne correspondante et de la désactiver avec le bouton qui se trouve en bas à droite.

En général il vaut mieux éviter d’avoir un disque trop plein, et maintenir au moins 10 à 15% d’espace libre, afin d’éviter des ralentissements qui peuvent parfois être assez importants. Il est donc conseillé de libérer de l’espace disque, et cela peut être fait par exemple en désinstallant des programmes non utilisés. Cela peut se faire en utilisant le Panneau de Configuration (dans Programmes et Fonctionnalités), ou dans les Paramètres du PC (onglet Applications). Il est également possible d’utiliser CCleaner, dans l’onglet Tools (Outils), puis Uninstall (Désinstallation de programmes).

CCleaner peut aussi être utilisé pour libérer de l’espace de manière plus automatique, dans le menu Nettoyage facile, en cliquant sur Tout analyser, puis sur Tout nettoyer. Cela va, entre autres, vider le corbeille, et permettre de gagner parfois jusqu’à plusieurs gigas d’espace disque.

Il n’est pas rare que lors de l’installation de certains programmes, d’autres programmes ou extensions viennent s’installer en même temps. On se retrouve alors souvent avec des extensions venant mettre des publicités, ou tout simplement ralentir notre navigateur, et par extension, notre ordinateur.

Retirer ces extensions peut se faire « à la main » pour chaque navigateur, mais il se peut que certaines extensions reviennent malgré tout quelques jours après les avoir retirés. Cela rend la tâche plus compliquée, et il vaut mieux dans ces cas là utiliser un logiciel tel que AdwCleaner.

AdwCleaner permet ainsi de nettoyer en profondeur tous les logiciels potentiellement indésirables qui vienne se mettre sous forme d’extensions, et bien d’autres logiciels indésirables, tels que des Adwares. Récemment racheté par Malwarebytes, il est disponible gratuitement et facile à prendre en main.

Au démarrage il suffit d’effectuer un scan, puis de choisir les éléments que l’on souhaite supprimer avant de valider. Et le tour est joué !

Dans la catégorie des logiciels pré-installés, nous vous conseillons de supprimer uniquement ceux qui ne proviennent pas de la marque de votre ordinateur.

AdwCleaner supprimera également les droits que certains sites webs ont de vous envoyer des notifications sur votre navigateur : ce genre de notification est très utilisé pour envoyer de la publicité et, en plus de ralentir votre ordinateur, a davantage tendance à nous énerver qu’à nous rendre réellement service.

Et si ça ne suffit pas ?

Si tout cela ne suffit pas, ou que certains problèmes surviennent toujours (des jeux qui ne veulent pas se lancer, des applications qui plantent systématiquement), le plus judicieux reste encore de réinstaller Windows, ou pourquoi pas d’en profiter pour changer de système d’exploitation (on vous redirige vers notre dossier dédié). Vous voudrez sûrement réinstaller tous les logiciels que vous aviez sur votre ancien système d’exploitation, ce que vous pourrez faire en utilisant par exemple Ninite pour Windows que nous vous avions présenté il y a quelque temps.

Conclusion

Entretenir son PC régulièrement est primordial pour que celui-ci puisse tenir dans le temps. Cela commence par surveiller ses températures et son comportement lors de tâches bureautiques tout comme en jeu. La surveillance des températures peut se faire par exemple avec le logiciel HWMonitor (en version gratuite) que nous vous conseillons, ou encore avec le logiciel MSI Afterburner pour les cartes graphiques. Mais il faut également prêter attention aux aspects matériels, notamment en surveillant l’encrassement des différents composants. Cette saleté fait chauffer davantage les composants et peut être problématique sur le long terme. C’est donc quelque chose à ne pas négliger.

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
amet, sem, lectus mattis porta. nec libero venenatis, ipsum suscipit