Passionné de Hardware et de Micro électronique.
Fondateur de l'association Hardwakening.fr, rédacteur et testeur.

Puisse le Hardware pleuvoir sur vous ...

Comme vous le savez, les Ryzen 3000 ont permis à la firme de passer au 7 nm. Lors des dernières interviews de Lisa Su, un nouvel horizon se profile, avec des priorités un peu différentes que ce que l’on pensait. La marque souhaite se focaliser sur l’architecture des RYZEN.

AMD pense avoir tiré un avantage important du passage au 7 nm et attendra donc un moment avant de passer au 5 nm. Le but est d’optimiser au maximum ce qu’il est possible de faire sur cette finesse. La marque prend exemple sur Intel qui finalement a su tirer tout le potentiel du 14 nm. D’après le PDG de chez AMD, le 5 nm arrivera en temps voulu, donc pas pour le moment. Nous savons que la marque travaille sur les prochaines versions de son architecture ZEN en 4e et 5e génération et il est possible qu’il n’y ait rien de neuf en 2020. D’après les rumeurs, il se pourrait que la firme utilise du 7nm+. AMD voudrait donc garder une efficacité énergétique similaire, tout en augmentant les fréquences et les tensions. 

Une mise à jour de la roadmap a été repérée. On apprend ainsi que l’architecture ZEN3 sera en 7 nm et arrivera en 2020. Toutefois, Mark Papermaster a certifié qu’il s’agirait d’une sorte de refresh, donc pas d’amélioration notable des performances. Les prochains CPUs devraient pouvoir avoir 8 cœurs par CCX, ce qui signifie qu’ils pourront voir leur nombre de coeurs au moins doubler par rapport à ceux actuellement sur le marché. Aucune d’information sur le 5 nm dans cette roadmap.

“TSMC may have been measuring a basic device like a ring oscillator — our claims are for a real product,”“Moore’s Law is slowing down, semiconductor nodes are more expensive, and we’re not getting the frequency lift we used to get,” he said in a talk during the launch, calling the 7-nm migration “Looking ahead, a 7-nm-plus node using extreme ultraviolet lithography (EUV) will “primarily leverage efficiency with some modest device performance opportunities,”

MARK PAPERMASTER

Les GPUs RDNA sont en cours de production pour un lancement en 2020.  RDNA 2 devrait proposer encore plus de performances en utilisant toujours du 7 nm. Les cartes de la marque pourraient intégrer du Raytracing Hardware, ce qui permettra de proposer une offre similaire à ce que Nvidia a avec ses RTX. On espère un vrai retour sur le marché hautes performances, bien que les RX 5700 et XT se soient bien positionnées face aux RTX SUPER de chez Nvidia.

 Il est possible que la marque utilise de la mémoire HBM2E et non de la GDDR6, ce qui devrait booster un peu les performances. Pour rappel, la mémoire HBM2E pourra proposer 16 Go par pile, avec un maximum de 8 piles, donc possiblement du 128 Go par puce. Bien entendu, on table plus sur 16 Go en mainstream. Pas besoin de plus pour une utilisation optimale. Les possibilités sont assez grandes et nous avons hâte de voir ce que pourront donner les prochains GPU Radeon.

HBM2E

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
id, Lorem sed Praesent commodo sem, fringilla