Passionné de Hardware et de Micro électronique.
Fondateur de l'association Hardwakening.fr, rédacteur et testeur.

Puisse le Hardware pleuvoir sur vous ...

Toshiba propose des solutions de stockage de plus en plus intéressantes sur le marché et nous testons cette fois-ci un gros modèle de la marque. Il s’agit ici du X300 dans sa version 10 To, un HDD à forte capacité, mais aussi aux grosses performances, un produit prestige pour un stockage de masse très qualitatif.

Présentation rapide

Le produit exploite un format 3.5 comme la plupart des HDD forte capacité, le tout avec une connectique en SATA III. Toshiba n’a malheureusement pas communiqué sur les débits de son HDD, nous savons que le disque tourne à 7200 rpm aidé par un cache de 256 Mo. Le X300 est un HDD lourd, 770g, le tout avec une électronique compacte et un disque à forte densité. 

Ici Toshiba nous a clairement impressionnés, nous sommes à des années-lumière d’un packaging Seagate. Le HDD est contenu dans une boite épaisse et tient entre deux parties faites de plastique gonflé amortisseur. Par dessus, un sachet anti-statique pour éviter les mésaventures, la marque a pensé à tout. 

La boite est classique, on retrouve les spécifications, le modèle du HDD, un visuel. Au dos on trouvera un tableau des specs et performances par gamme, mettant en valeur le X300 qui est placé parmi les plus gros de la marque.

Toshiba MX300 10 To HDD
Toshiba MX300 10 To HDD

Protocole de test

Pour le test, nous utiliserons plusieurs logiciels de benchmarking de manière à faire varier les différents résultats. Ici, il est question de CrystalDiskMark, HD Tune et bien évidemment Anvil’s Storage. Nous tenterons ainsi d’obtenir les scores les plus réalistes possibles en termes de vitesse d’écriture, de lecture et d’écriture aléatoire. 
Un I7-5930K OC à 4.6 GHz avec une carte mère X99 Deluxe avec le contrôleur SATA d’origine ont été utilisés pour le protocole.

En résumé : 

  • CrystalDiskMark
  • HD Tune
  • Anvil’s Storage Utilities
  • Test de condition réelle

Le test

Toshiba MX300 10 To HDD

Pour commencer, comme à l’habitude, nous commençons par un passage sous CrystalDiskInfo, de manière à vérifier l’état du HDD et la concordance des spécifications annoncées. Le HDD est bien détecté en 10 To avec une température de 39 degrés en IDLE, c’est assez élevé. Durant les benchmarks nous avons noté une chauffe pouvant aller jusqu’a 57 degrés, c’est beaucoup pour ce type de stockage.

Toshiba MX300 10 To HDD

CrystalDiskMark est un logiciel de benchmarking très utilisé dans le monde du hardware pour tester les performances des supports de stockage. Le test effectue 5 passes de lecture continue et d’écriture de 1Go sur le disque et effectue une moyenne des résultats.

Les débits en lecture sont très bons, 250 Mo/s sur un HDD, c’est beaucoup et montre les avancées dans le domaine ainsi que la maturité de cette technologie.  En écriture, nous avons aussi du très bon, 247 Mo/s, ce qui promet des transferts assez rapides et donc une bonne réceptivité du stockage lors des déplacements de fichiers mais aussi une certaine polyvalence de ce modèle.

Le test de débit 4K écrit et lit aléatoirement des fichiers par tranches de 4Ko chacun, de manière à tester les débits sur des petits volumes de fichiers. Ici rien de bien transcendant, sur un aussi gros modèle, les débits ne peuvent être que bon.

Toshiba MX300 10 To HDD

Sous HD TUNE, c’est assez impressionnant comme le X300 de chez Toshiba réagit bien. Nous n’avons pas comme sur beaucoup de modèles de grosses chutes de débits, le maximum correspond à ce que nous avions relevé sous CrystalDiskMark, avec 250 Mo/s. Intéressons-nous maintenant au minimum relevé, ici le minimum est très correct, pas une seule chute sous les 192 Mo/s, la moyenne aussi reste dans les clous avec 229 Mo/s. 

Les temps d’accès sont dignes d’un HDD, 7.6 ms, c’est normal après tout, cela est du au fait que cette technologique soit à 90% mécanique et que donc rien ne permet de réduire ces latences à part le simple cache de 256 Mo.

Toshiba MX300 10 To HDD

Sous Anvil c’est aussi concordant, à noter que la lecture est plus élevée avec 280 Mo/s mais l’écriture plus faible avec 136 Mo/s. Nous sommes dans une situation plus proche d’un cas réel que sur d’autres benchmarks.

Concernant le test en conditions réelles, nous ne nous attarderons pas sur les performances théoriques et synthétiques mais plutôt sur ce qu’il vaut dans une utilisation de tous les jours, bureautique et gaming inclus. 

Nous transférerons un dossier de jeu de grande taille et calculerons le temps nécessaire pour accomplir la tâche. Les débits relevés par Windows et la stabilité de la courbe seront transmis.

Pour transférer un fichier de 15 Go, nous avons pris 1 minute et 50 secondes, ce qui est assez rapide. Les débits allaient de 140 Mo/s au minimum et pouvaient monter à 240 Mo/s en pointe. En moyenne le disque sous Windows fournissait du 220 Mo/s, ce qui est très bon.

Nous lancerons une partie de PUBG et noterons le temps de chargement de la carte. Le résultat sera comparé à un HDD Seagate Barracuda 3To à 200Mo/s théorique.

Pour charger la map, il a fallu 47 secondes au HDD, ce qui est assez similaire aux autres modèles. Les jeux étant de plus en plus lourds, nous vous recommandons d’opter pour un SSD qui a de meilleures latences.

verdict

Après une importante batterie de tests théoriques, nous soulignerons les performances remarquables de ce HDD en utilisation courante. Les débits sont respectés avec un score avoisinant les 250 Mo/s, ce qui aura pour but de vous fournir ce qui se fait de mieux en matière de HDD. Réellement, nous sommes enthousiastes de voir ce genre de produit sur le marché, pour un stockage à la fois performant et robuste dans le temps. 

Bien entendu, en jeu les performances ne sont pas à la hauteur d’un SSD, mais cela restera correct du moment que vous ne cherchez pas à charger rapidement des textures 4K très lourdes. Les temps d’accès sont tout de même bons, un HDD à prendre pour une utilisation NAS ou vos besoins de stockage à long terme. 

Nous recommandons ce produit, que cela soit pour votre serveur de fichier ou bien stocker directement sur votre PC personnel. 10 To c’est beaucoup, mais jamais assez lorsque vos vidéos ou votre contenu nécessitent des besoins spécifiques en matière de volume, le HDD n’est pas un choix écartable, il reste un indispensable pour votre travail. Le tout est proposé à un tarif de 332 euros, ce qui reste vraiment raisonnable, on regrettera peut être l’absence de suite software et encore, c’est du détail.

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
suscipit quis, massa Praesent mi, fringilla elementum dolor. lectus Sed libero. consectetur