Passionné de Hardware et de Micro électronique.
Fondateur de l'association Hardwakening.fr, rédacteur et testeur.

Puisse le Hardware pleuvoir sur vous ...

Le Pentium représente actuellement toute une gamme de microprocesseurs chez Intel, mais il fut un temps où Pentium faisait écho de premier processeur X86 grand public. Ce « Histoire du Hardware » aura pour but de vous replonger dans une époque où toutes les technologies et architectures ne sont pas universalisées comme actuellement. Nous retournerons donc en 1990 pour parler de l’état du marché CPU et de l’importance d’Intel mais aussi d’AMD dans ce secteur, puis nous nous intéresseront aux évolutions du Pentium, processeur emblématique ayant posé de nombreuses bases encore utilisées de nos jours. 

Le Pentium

Le Pentium succéda au I486 de chez Intel et proposait des performances en forte hausse. Plus exactement, le Pentium était deux fois plus performant que l’ancien modèle tout en implémentant des fonctionnalités innovantes. Le Pentium utilisait une architecture superscalaire permettant de paralléliser plusieurs instructions pour accélérer les logiciels. Ainsi, le processeur pouvait se montrer extrêmement polyvalent sur le papier, mais malheureusement, AMD avait aussi de quoi bousculer le marché. La gamme a été lancée en premier sur le socket 4 et a ensuite évoluée vers le socket 7 en passant par le 5. Les finesses de gravure avoisinaient les 800 nm pour réduire jusqu’à 350 nm, pas mal, non ?

Le Premier Pentium avait des fréquences de base de 66 MHz, les évolutions se faisant difficiles, les autres versions utilisaient des fréquences supérieures allant jusqu’à 233 MHz. Cette période de course à la fréquence continua jusqu’à la dernière évolution réelle du Pentium, le Pentium 4.

Le Pentium MMX

Le Pentium MMX est un processeur de 1997 intégrant 57 instructionssupplémentaires permettant d’accélérer les tâches répétitives. Le Pentium MMX avait cet avantage de gagner du temps dans les tâches mais était pénalisé par des latences accrues et la non disponibilité de l’unité de calcul de virgule flottante lorsque le jeu d’instruction était utilisé. Ce CPU utilisait le socket 7 ainsi qu’une gravure en 280 nm.

Le Pentium Pro

Le Pentium Pro est un processeur X86 de 1995 utilisant l’architecture P6succédant au P5. Ce processeur avait été lancé sur le marché des serveurs, le Pentium Pro est, en quelque sorte, l’ancêtre du Xéon.

Le processeur utilisait le socket 8 et donc un support du Multi CPU pour des performances totalement futuristes. Le CPU intégrait de gros volumes de cache, une réduction de la finesse de gravure ainsi que des fréquences très hautes de 200 MHz.

Le Pentium II

Le Pentium 2 est un processeur assez fascinant, sorti en 1997, ce CPU reprenait l’architecture du Pentium Pro tout en ajoutant les célèbres instructions MMX du Pentium.

Le processeur proposait des fréquences allants de 233 à 400 MHz, un gros gain de vitesse. Ce CPU était proposé en cartouche sur le Slot 2, le CPU s’interconnectait comme une carte fille et était refroidit par un radiateur latéral avec ventilateur.

Le Pentium III

Le Pentium III est un processeur utilisant la même architecture que le Pentium II. Ce processeur est arrivé vers février 1999 et intégrait 70instructions supplémentaires. Le premier CPU de la série avait des fréquences de 450 MHz mais pour la première fois sur les derniers modèles, il a été possible de dépasser le GHz (1.13 GHz).

La gravure sur les derniers modèles a été réduite à 130 nm, c’est essentiellement ce qui a permit ce gap de fréquence. Le cache L2 était directement relié sur le DIE du CPU pour des accès beaucoup plus rapide que ce qui se faisait auparavant. Ce processeur a la particularité d’avoir été proposé en cartouche slot 1 mais aussi en socket.

 

Le Pentium 4

Le Pentium 4 est en quelque sorte le dernier vrai Pentium sorti sur le marché. À l’époque, il abandonnait l’architecture P6 pour arborer NetBurst et permettre des fréquences totalement folles. La course à la fréquence n’avait guère de trêve et le Pentium 4 avait été présenté face au Athlon XP de chez AMD comme un processeur surpuissant. Finalement, il n’en était rien et la forte chauffe a rapidement poussé Intel à stopper l’utilisation de ce procédé.

Le premier Pentium 4 était cadencé à 1.3 GHz et utilisait le socket 423. Petit à petit et après un passage à l’architecture Prescott, il a été possible d’atteindre 3.8 GHz sur le socket 775. Pour la première fois, à l’époque, le processeur passait sur une connectique LGA, à la place de l’habituel PGA. Ces processeurs utilisaient aussi l’Hyperthreading pour paralléliser les tâches. Finalement un processeur très connu mais qui n’a pas pu s’imposer face au Athlon de l’époque.

 

Et ça vaut quoi tout ça ?

 

Eh bien, il faut dire qu’à l’époque, AMD avait l’avantage et n’avait pas la réputation d’être « Low Cost », image qui, d’ailleurs, a tendance à changer avec les derniers CPU Ryzen.

Cette supériorité s’est imposée à cause du peu de performances du Pentium 4, celui-ci se trouvait souvent en difficulté avec de grosses fréquences face à un Athlon XP à fort IPC. La fin de cette guerre des fréquences a été marquée par AMD qui lança sont Athlon 64 X2 et Intel qui s’aligna sur l’offre du marché avec ses Core2Duo puis les Core2Quad.

Le Pentium actuellement

 

Maintenant, le Pentium en tant que tel n’existe plus et a été remplacé par tout un panel de processeurs. Actuellement, Intel utilise la nomenclature Pentium pour ses puces dans le but de définir son entrée de gamme. Avoir un Pentium, aujourd’hui, vaut juste dire avec la même architecture que les autres puces, mais un modèle entrée de gamme dépourvu d’hyperthreading et de fonctionnalités avancées.

Par exemple durant de nombreuses années, le Pentium était en fait un I3 sans HT vendu moins cher. Il permettait de jouer dans des conditions acceptables et de faire de la bureautique/multimédia sans aucun problème. Avec l’arrivée de Kabylake, le Pentium est passé à 4 cœurs logiques et propose désormais un niveau de performances tout à fait acceptable. Ce changement est dû à un chamboulement du marché avec l’arrivée de l’Octocore et de l’Hexacore sur le secteur mainstream.

Le Pentium était un processeur mythique qui aura instauré et inspiré la conception de nombreuses puces sur le marché. AMD, eux-mêmes, en repassant, il y a peu, sur une architecture classique ont intégré un SMT, clairementinspiré si ce n’est plus de l’HT de chez Intel.

Un genre de CPU que l’on voit qu’une fois sur une décennie.

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
non venenatis, eleifend venenatis elementum libero risus. mi, Praesent vel, efficitur. neque.