Passionné de Hardware et de Micro électronique.
Fondateur de l'association Hardwakening.fr, rédacteur et testeur.

Puisse le Hardware pleuvoir sur vous ...

Le Weekend dernier s’est tenue la Gamers Assembly et nous y avions retrouvé les membres de la FFOC. Nous est alors venu l’idée de faire une petite interview de leur structure, qui il faut l’avouer est fort sympathique. Qui n’a jamais rêvé de pouvoir apprendre l’overclocking avec des personnes plus expérimentées, d’être guidé dans une pratique pas forcément des plus simples ? C’est ce que la FFOC propose et c’est Wizerty, champion français d’overclocking qui nous a expliqué en détail de fonctionnement de l’association.

FFOC

La FFOC accueille des personnes venant de tous les horizons, on retrouve des gens venant de partout dans la France et sur le net, on citera par exemple Cowcotland ou Hwbot. Le but de la Fédération française d’overclocking est de démocratiser la pratique au maximum en visant un public large, en proposant des tutoriels par exemple. Les personnes sont laissées sur des machines dédiées à l’OC. Sur ces machines est noté le score de base du CPU, cela donne un indicateur des performances. Le but pour les personnes est de faire le plus gros score possible. Le staff tente de pousser les personnes à la compétition, à les pousser à faire mieux et à perfectionner leur overclocking. La plupart des remarques sont positives et ce, malgré le fait qu’il y ai besoin de petites notions pour comprendre, le contenu est facilement abordable.

Il y a peu d’ailleurs, la fédération a ouvert son propre site internet, qui est encore en construction. Un forum également viendra permettre aux membres de communiquer. Le média principal est Facebook, il est d’ailleurs possible de consulter leur page via ce LIEN.

La FFOC tente de représenter l’overclocking en France mais n’est pas une équipe, le but est de viser un large public. L’asso organise des défis avec des contraintes sur le matériel de manière à ne pas pénaliser les personnes ayant des CPU moins bons au niveau du nombre de coeurs. Du coup tout le monde peut overclocker et tenter d’avoir une place dans les tableaux.

Pour adhérer à la FFOC, il suffit de verser une somme de 15 euros par année, le but est de soutenir l’asso, pour qu’elle puisse organiser des événements tout en rentrant dans ses frais.

Quel est le but de la FFOC ? 

Le but est de promouvoir l’overclocking en France, nous n’avions pas trouvé d’organisations similaires, ce qui nous a incités à fonder notre propre structure. La pratique était de moins en moins connue et au final maintenant c’est remonté. C’est une structure appartenant à tous les overclockeurs, elle est pérenne dans le temps.

Comment organisez-vous vos événements ? 

On tente de faire des ateliers, des stands sur lesquels on a des machines et on propose d’initier la pratique. On s’adresse autant aux grands débutants qu’a des personnes plus confirmées dans des cours de 15 min explicatifs sur comment faire et pourquoi. Les gens se prennent au jeu, ils appliquent le cours, on trouve des petits de 12 ans ou des personnes plus âgées sur les stands, des garçons et des filles, et tout le monde s’en sort bien.

Comment faites-vous la promotion de votre association ? 

Nous avons une page FFOC publique dans laquelle il est possible aux membres de poster des questions, des photos de leurs configs et de communiquer librement. On organise des tutoriels sur par exemple comment poser la pâte thermique et aussi on permet de passer des commandes groupées. Nous avons un partenariat avec Thermal Grizzly, des offres à 50%, on organise les commandes de pulls, de clés 3Dmark, un peu de tout.

Que penses tu de l’état actuel de l’overclocking en France ? 

On a des clockeurs partout en France, surtout grâce au système HWbot. C’est un comparateur permettant de faire un classement, tu débloques des succès, des points ça permet de créer du challenge. On a beaucoup de francais dans les leagues débutantes, pas mal d’overclockeurs s’y mettent. On a par exemple Orion, Niuulh ou moi (Wizerty) qui sommes dans des leagues avancées, la France est pas mal représentée.

Quel matériel utilisez-vous la plupart du temps à la FFOC ?

La FFOC sollicite différents partenaires comme AMD ou Intel afin d’obtenir du matériel de prêt. Le but est d’avoir du matériel divers et varié, ce qui permet de montrer aux utilisateurs que l’OC peut être appliqué à de nombreux composants.

Quel est le processeur le plus utilisé chez les overclockeurs ? 

Le plus utilisé est le i7 7700K, il y a des benchs qui sont anciens, ils tirent partit de la fréquence, du coup Kabylake est approprié. Plus le matériel est utilisé par les gens, plus cela apporte des points, avoir un 6950X  n’est donc pas utile, ce n’est pas ce qui apporte le plus.

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
diam mattis Sed Praesent massa odio Lorem Phasellus ut quis, mi, tempus