Passionné de Hardware et de Micro électronique.
Fondateur de l'association Hardwakening.fr, rédacteur et testeur.

Puisse le Hardware pleuvoir sur vous ...

Comme vous le savez sûrement, en 2013 un scandale sur l’architecture FX  a éclaté et beaucoup de clients ont demandés réparation. Les processeurs AMD FX étaient arrivés pour contrer l’offre Intel, en proposant du 8 coeurs sans SMT, pour une somme vraiment allégée. Problème, la puissance monocore était déjà à des années lumières et surtout, ce n’était pas de vrais 8 coeurs dans leur fonctionnement.

Après des Bulldozer vraiment moyen et un Vishera relevant un peu la barre, la marque pensait avoir réussi à surmonter cette étape. Bien sûr RYZEN a bien renfloué les caisses, la marque a donc décidé d’honorer sa dette envers les consommateurs. Les FX fonctionnaient sur base de modules de 2 cœurs, les ressources étaient partagés au sein d’un même module, entre les cœurs. Un tel fonctionnement ne permettait pas l’utilisation des deux cores en même temps. Alors bien sûr le changement d’un thread à l’autre était très rapide, mais la latence restait existante. C’est donc de cette manière que la marque s’est faite traîner en justice, puisque finalement, seuls 4 cœurs pouvaient « Réellement » fonctionner en même temps. Les processeurs 8 cœurs étaient donc quadcore, d’après les consommateurs mécontents. 

C’est en 2019 que le tribunal du district Nord de Californie a posé sa sentence. Après une poursuite en justice, la marque devra donc rembourser l’équivalent de 12 millions de dollars, donc environs 8 millions aux clients. Si vous souhaitez en profiter, il faudra prouver votre achat de processeur AMD FX. Nous vous laisserons un lien vers le site dédié à cette polémique ICI. Le remboursement est estimé à 35$ par processeur acheté, une histoire bien dommage causée par un manque de clarté sur l’architecture CPU.

AMD BULLDOZER

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
ut felis porta. vulputate, leo eget Praesent diam libero facilisis Phasellus Curabitur