Je fabrique des trucs et parfois ça marche.

Toujours embourbé dans ses problèmes pour fournir leurs puces, la pénurie des 14nm ne semble pas sur le point de s’arrêter chez Intel, entrainant un impact direct sur notre marché.

Malgré un investissement dépassant désormais le milliard de dollars afin de résoudre la situation, Intel semble dans l’incapacité de répondre à la demande mondiale, notamment auprès des constructeurs de PC portables. Après un précédent retard sur les puces 10nm et des problèmes sur le 14nm remontant à 2018, ce sont au tour des nouveaux CPUs mobile de 10e génération « Comet Lake » d’en subir les conséquences. Ces derniers seront censés mettre à profit le « 14nm++ », révision de l’architecture actuelle visant une meilleure efficacité et des fréquences plus généreuses.

Les futurs acheteurs pourront donc s’armer de patience. Cette pénurie impacte directement la sortie de la plupart des nouveaux notebooks dont on ne verra probablement pas la couleur avant 2020, le temps pour Intel de remettre à flot sa chaine de distribution.

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
ipsum mi, leo sit ut felis dictum at amet, luctus