Alors qu’arrive la période de noël, propice aux gros chiffres d’affaire, il apparait de plus en plus distinctement que la fête risque d’être gâchée pour tout un pan de l’industrie. En cause, une faible disponibilité en CPU Intel dont les ventes en conditionnent pourtant bien d’autres.

Ce ne sont pas moins de deux millions de pièces qui seraient ainsi concernées. Les prévisions de livraisons passeraient de huit millions d’exemplaires à six, Intel privilégiant l’approvisionnement des équipementiers et des serveurs au détriment de la vente au détail de ses produits. Les références phares de la gamme Coffee Lake seraient dès lors plus difficiles à se procurer et plus onéreuses, ce que semble confirmer le prix du core i7-8700K qui se négocie désormais à plus de 500€ contre 400€ en temps normal.

8700K

Pour dynamiser ses usines qui peinent à suivre la cadence, Intel envisagerait d’investir un milliard de dollars. En attendant les consommateurs plus réservés devront subir la hausse des prix.
Le secteur des cartes-mères, dont la santé dépend directement des ventes de processeurs serait durement affecté, avec des prévisions tablant sur 10 à 20% de ventes en moins au dernier trimestre 2018, comme le témoigne Jerry Shen, le PDG de Asus. Attention, le secteur des ordinateurs pré-construits n’est que très peu affecté. Cette baisse d’approvisionnement des composants est vite compensée par une augmentation sur le secteur mobile, ce qui n’aura que peu de conséquences négatives pour le géant taïwanais. 

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
efficitur. Nullam elit. luctus commodo facilisis elementum porta. ut Donec non