Passionné de Hardware et de Micro électronique.
Fondateur de l'association Hardwakening.fr, rédacteur et testeur.

Puisse le Hardware pleuvoir sur vous ...

AMD serait en train de préparer de nouveaux CPU en série 3000 pour ses RYZEN avec des puces en 16 cores proposant des performances encore plus étonnantes. Nous avons des informations provenant d’un énorme leak traité par l’ensemble du web. On suppose que la puce pourra monter au delà de 5 GHz et restera basée sur le socket AM4, pas mal non ? 

La grande nouveauté de ce leak, c’est que l’entrée de gamme deviendrait relativement musclée. AMD nous a bien entendu habitué à du très lourd. La marque avait déjà bousculé le secteur avec son Ryzen 1300 qui proposait 4 Threads pour une somme dérisoire, tout en faisant de l’ombre aux anciens I5 de chez Intel. Maintenant, la marque passe à plus lourd en proposant 6 cores avec SMT cette fois-ci pour un total de 12 threads abordables avec GPU NAVI  pour le G.

Ryzen
  • Up to 6 cores + SMT (12t)
  • 3.2 GHz / 4.0 GHz (Boost)
  • 50W (TDP)
  • 99$ 
  • Up to 6 cores + SMT (12t)
  • 3.5 GHz / 4.3 GHz (Boost)
  • 65W (TDP)
  • 129$
  • Up to 6 cores + SMT (12t)
  • 3.0 GHz / 3.8 GHz (Boost)
  • 15 CU Navi (IGP)
  • 65W (TDP)
  • 129$
  • Up to 8 cores + SMT (16t)
  • 3.6 GHz / 4.4 GHz (Boost)
  • 65W (TDP)
  • 178$
  • Up to 8 cores + SMT (16t)
  • 3.2 GHz / 4.0 GHz (Boost)
  • 20 CU Navi (IGP)
  • 95W (TDP)
  • 229$
  • Up to 8 cores + SMT (16t)
  • 3.6 GHz / 4.4 GHz (Boost)
  • 95W (TDP)
  • 199$

Le segment haut de gamme n’est pas oublié avec des puces 12 cores inédites, nous ne savons pas encore si ces leaks sont vraiment fiables. La course au nombre de cores fait rage chez les marques et il est probable qu’AMD prépare des samples de ce genre. Ryzen viendra bousculer ce qui se faisait chez threadripper avec le UDG en proposant des puces 12 cores avec SMT pour un total de 24 threads. Ce n’est pas tout, des versions encore plus musclées seraient prévues, pour aller au delà des Ryzen classiques, avec du 16 cores en AM4. Ceci marquerait l’arrivée de RYZEN 9. Voici la liste des specs du leak : 

  • Up to 12 cores + SMT (24t)
  • 3.8 GHz / 4.6 GHz (Boost)
  • 95W (TDP)
  • 329$ 
  • Up to 12 cores + SMT (24t)
  • 4.2 GHz / 5.0 GHz (Boost)
  • 105W (TDP)
  • 299$
  • Up to 16 cores + SMT (32t)
  • 4.3 GHz / 5.1 GHz (Boost)
  • 125W (TDP)
  • 449$
  • Up to 16 cores + SMT (32t)
  • 4.3 GHz / 5.0 GHz (Boost)
  • 135W (TDP)
  • 499$

Alors, que penser de ce leak mes amis ? Eh bien à la rédac, on vous conseille de bien garder la tête froide. Les informations n’ont pas été vérifiées et sont relayées en masse sans recul. Bien que de nouveaux procédés soient exploités pour cette architecture, il est important de garder en tête qu’il est peu probable de trouver un boost à 5 GHz sur les RYZEN 9. D’ailleurs, aucune communication officielle sur ces derniers n’a été faite. Ils ne sont pas sur les roadmap et Threadripper a toujours l’air d’actualité chez la firme, alors prudence. Les TDP annoncés aussi sont vraiment trop faibles pour paraître crédibles. N’oublions pas qu’il s’agit d’exploiter un procédé toujours en 14 nm… il est donc très difficile de penser que la plage TDP pourra être respectée, surtout avec du 16 cores à 5.1 GHz en boost. Si nous avions eu ce genre de leak uniquement pour du 8 cores, nous aurions pu appuyer la probabilité de ces informations.

AMD remonte dans la course, les parts de marché gagnées face à Intel sont vraiment en forte augmentation. Le budget pour la recherche est réinjecté pour produire de nouvelles puces RYZEN. Nous ne doutons pas que les prochains CPU proposeront des performances de haute volée. ZEN+ et plus précisément les RYZEN 2000 avaient mis la barre très haute avec Pinnacle Ridge, nous avons hâte de voir ce qu’il sera réellement fait pour la nouvelle génération. 

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
adipiscing tempus id consequat. Praesent Phasellus diam risus. neque. quis massa libero