Inconnu en France il y a encore 10 ans, Huawei s’est progressivement imposé comme un acteur majeur dans le domaine du smartphone. En 2018, le géant chinois a même réussi la prouesse de dépasser Apple, devenant au passage deuxième plus important fabricant de mobiles au monde. Et d’après Richard Yu, PDG de la firme, c’est désormais au tour de Samsung de craindre pour sa place.

Cet objectif, l’homme d’affaires l’avait déjà annoncé pour 2019 et l’a donc renouvelé au cours d’une interview pour le quotidien allemand Bild.

Au plus tôt cette année, et au plus tard l'année prochaine, nous serons les numéro 1 mondiaux.

Richard Yu

Au vu des chiffres de ventes avancés par la suite, il y a légitimement de quoi être optimiste. Ainsi, en 2018, la marque a écoulé plus de 200 millions de téléphones, et affirme en avoir expédié 30% de plus qu’en 2017. Ses gammes de tablettes et d’objets connectés divers rencontrent aussi le succès, avec plus de 100 millions d’unités vendues. Au final, c’est une hausse de 40% de ses revenus que le géant a constaté sur l’année, culminants à plus de 52 milliards de dollars.

Et l’année qui se profile pourrait bien être encore meilleure, grâce à l’arrivée des nouveaux téléphones phares de la marque: les Huawei P30 et P30 Pro. Présentés en grandes pompes le 26 mars, les deux produits, qui ont largement enthousiasmés la presse et le public, pourraient se vendre encore mieux que les modèles P20. Ils sont attendus dès le 5 avril à des tarifs allant de 799€ à 1099€.

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
libero tempus id, velit, libero sit ultricies amet, dapibus porta. felis consectetur