Rédacteur en chef chez Hardwakening, je suis un passionné d'informatique à temps libre et novice de l'électronique. La mémoire, c'est cool.

De nombreux casques, gaming ou non, sont passés entre les mains des testeurs d’Hardwakening, dont dernièrement le SoundBlasterX H5 Tournament Edition de Creative. Néanmoins des kits d’enceintes PC ne font pas encore partie du catalogue de nos tests. Chose réparée aujourd’hui : je vous présente le test du kit 2.0 Creative Pebble, qui se veut simple, élégant et surtout à prix abordable. Nous remercions Creative pour avoir envoyé un modèle pour la review. 

Packaging

Le packaging, bien que simple, est élégant comme le veut l’habitude de la marque. La boîte présente le produit sous ses différentes facettes, en noir ou en blanc selon le coloris choisi à l’achat (ici blanc). La face arrière présente les quelques particularités du produit dont on parlera plus tard.
L’intérieur y est des plus simples, vous y trouverez naturellement les enceintes mais aussi la paperasse réglementaire que l’on va tous s’empresser de lire.

Au premier coup d’œil sur le produit, il faut dire que le look est bel est bien différent par rapport à la concurrence. Look qui plaît ou non, les avis au sein du staff Hardwakening sont mitigés. Personnellement, à moi, il me plaît.

Design

Puisque que l’on parle de l’esthétique de ces Pebble, pourquoi ne pas y apporter notre avis puisque l’un des principaux arguments de vente est l’élégance ?
Le kit se compose de deux enceintes sphériques d’une couleur cuivrée. Point noir d’entrée de jeu : vous ne pourrez pas séparer les deux auxiliaires pour le rangement par exemple. Nous regretterons une qualité de fabrication assez brouillonne, le plastique sonne creux et de nombreuses marques de fabrication sont visibles. Les câbles sont courts, voire très courts. Brancher le câble Jack et l’USB d’alimentation sur un PC fixe et un bureau relativement espacé peut vite se révéler être un défi. Cependant, tout n’est pas négatif pour autant, sur PC portable la longueur est plus que convenable et tout surplus en deviendrait même gênant. 

Sur le dessous de chaque enceinte se trouvent des patins antidérapants, c’est un ajout nécessaire et peu surprenant. Un potentiomètre, accompagné d’un cran de début de course et d’une diode verte, est greffé sur la droite permettant un contrôle basique du volume sonore. Nous apprécions les quelques détails comme par exemple le marquage droite et gauche pour correctement  installer votre kit.

audio

Outre le design, des enceintes se doivent de fournir une bonne expérience auditive à son utilisateur. Que valent donc ces Pebble pour  seulement 25€ ? 
Le test audio a été réalisé sur diverses tâches telles que certains jeux vidéo ne dépendant pas de la localisation par les pas par exemple, l’écoute de musique (FLAC et OGG 320kbps de Spotify) et visionnage de films et séries. 
Pour rappel la marque communique sur le radiateur passif censé améliorer les graves, la paire est quant à elle orientée à 45° pour permettre au son émis d’atteindre directement les oreilles de l’utilisateur. 
Petit bémol, sans trop être trop important, le câble USB n’a pour fonction que de transporter le courant électrique nécessaire au bon fonctionnement du système. Comme il n’y a pas de DAC embarqué, le transport du son se fait par prise Jack classique à 2 broches. Par conséquent au lieu de n’avoir à utiliser qu’un seul câble vous en aurez besoin de deux. 

On remarquera assez vite un défaut qui reviendra souvent pour parler un peu plus en détail de l’audio, il ne faut pas pousser un peu trop fort le volume sous peine de subir quelques saturations. Sous une perspective non audiophile je ne pense pas que l’on pourrait le remarquer, mais un défaut reste un défaut et il faut le relever. 

pebble 3

Les basses en général manquent un peu en précision et en détails, sans non plus sonner faux elles ne sonnent pas tout à fait juste, il manque un petit quelque chose. On le remarque facilement lorsqu’on va « bas » dans le spectre sonore. J’ose imaginer que le fameux radiateur passif joue un rôle dans le rendu sonore, mais si tel est le cas, le rôle est plutôt mal joué. Aux vues de la compacité du kit ce n’est pas très étonnant non plus, il relève plus d’un élément du design que de réelle utilité dans le rendu sonore. 
Je qualifierai les aigus de « passables sans plus », ils ne sont pas spécialement agressifs pour les oreilles mais presque. Le problème de la saturation se fait réellement sentir ici, et c’est bien cette partie du spectre qui vous dissuadera de monter le son un peu trop haut. 
Le gros point positif ici se situe au niveau des mediums, qui pour le prix sont remarquables. Le travail est bien fait et la reproduction des voix par exemple est bonne. L’écoute en est agréable pour les oreilles. Au final la saturation est bien moindre ici, nous pouvons dire que les mediums sont bien gérés.  

conclusion

Pour conclure, pour un prix de 25€ chez la plupart des commerçant, Creative frappe assez fort dans le secteur des kits enceintes entrée de gamme avec ces Pebble élégantes et globalement satisfaisantes dans le domaine de l’audio. Il est dommage de retrouver autant de marques de fabrication pour un produit qui se veut être beau, sans non plus parler du fait que les deux enceintes sont soudées par un câble très court. Ce kit s’adresse principalement aux novices de l’audio qui cherchent principalement une solution qui fonctionne tout simplement, et pour cette utilisation je lui accorde un OUI

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
tristique id non diam venenatis, Curabitur libero et, ipsum Lorem