Le marché des casques audio nomades est un secteur qui ne cesse d’évoluer, de plus en plus de modèles convaincants font leurs apparitions, notamment dans des tranches de prix élevées dont fait partie le Sennheiser Momentum 2.0 Over Ear. De son surnom M2, il est un casque audio nomade premium conçu principalement pour une utilisation sur appareils mobiles.

Bundle et aperçu du Momentum 2.0

Le bundle se révèle plutôt décevant, puisque l’on y retrouve le casque (de coloris noir, ivoire ou brun), une housse de transport rigide et un câble (pour iDevice ou pour Android). La housse permet un rangement rapide et efficace, robuste de l’extérieur mais douce à l’intérieur, le casque est en sécurité. La non présence d’un câble alternatif est plutôt problématique, puisque les commandes ne sont compatibles qu’avec l’appareil ciblé de celui fourni, le choix du modèle devra en conséquence se faire en fonction des sources audio possédées. Le câble fourni est relativement fin, tout comme la majorité des câbles de ce type de casques et, il propose les fonctions classiques telles que Pause, Volume +, Volume – et répondre à un appel. Néanmoins, il est détachable et remplaçable, ce qui nous laisse la possibilité d’en acheter un séparément chez les marchands comme un câble en argent destiné aux audiophiles exigeants par exemple. Le micro est correct et permet de décrocher sans avoir à retirer le casque tout en bénéficiant de son isolation.

En tant que produit premium, le Momentum 2.0 se doit de proposer une finition luxueuse. Et autant dire que la mission est réussie : du cuir véritable pour les pads, tandis que la structure du casque qui relie les bobines et qui parcourt l’arceau se compose d’un élément unique d’aluminium. Les charnières sont robustes. L’intérieur des bobines se pare d’un tissu doux recouvrant le driver du casque. Le dessus de l’arceau est surpiqué sur l’ensemble, tandis que le logo Sennheiser est arboré des deux côtés du casque. L’inscription Momentum est visible sur le côté extérieur droit, qui accueille dans le bas l’entrée du câble sécurisée afin d’éviter qu’il ne soit retiré trop brutalement. Un simple pivot est nécessaire pour retirer le câble en sécurité. Sans oublier que le casque se plie dans le but d’occuper moins d’espace une fois rangé.

Confort et améliorations

Cette seconde version du Momentum corrige un point largement critiqué de la première : la largeur des pads. En effet , le Momentum premier du nom était étroit au point de se faire qualifier au mieux de semi Over Ear/semi On Ear et au pire On Ear, en particulier pour les grandes oreilles… Défaut de conception, ou grosse erreur d’appréciation, la firme allemande a corrigé le tir en proposant, cette fois, des bobines environ 30% plus grandes, rendant le casque réellement Over Ear tout en maintenant un design relativement compact. Dorénavant, et pour une large partie d’utilisateurs, le dernier modèle a gagné en confort. Il est assez facile de l’utiliser pendant plusieurs heures sans gêne véritable. Le système d’ajustement de largeur fonctionne correctement, mais manque de précision… Il aurait été préférable d’opter pour un système à click, ou encore d’un crantage indiqué sur l’arceau. Le choix du cuir apporte un sentiment de matériel plus haut de gamme, qui favorise la chauffe des oreilles. Agréable en hiver surtout pour contrer un vent glacé, moins agréable en été en plein soleil. Il est léger sur la tête, la pression de l’arceau et des bobines est modérée, à condition de bien le régler.
Le gain sur le plan sonore par rapport à la première génération est indéniable : la largeur de scène est plus conséquente, les basses proposent un meilleur impact, sont moins baveuses et plus précises, les aigus sont moins coupés et montent plus haut, le son est globalement mieux défini et plus net, on sent vraiment un upgrade.

Son et isolation

Les basses de ce Momentum 2.0 présentent une profondeur relativement bonne et un impact soutenu. Sur des musiques à percussion et au rythme effréné, vous aurez envie de taper du pied. Pour ce qui est de la profondeur, on peut parfois atteindre des niveaux intéressants sans pour autant faire dans l’excès. Des lignes de basses dans du jazz en passant par de la drum&bass, nos tympans pourraient presque vibrer par moment. Le gain en précision est notable en passant de la première génération à la seconde. L’effet « Beats » est absent : les basses sont présentes que si le morceau en contient. Cependant, pour l’auditeur avec une oreille fine ou entrainée, il remarquera que Sennheiser a légèrement augmenté cette fréquence. Un choix logique puisque les basses sont souvent moins audibles que le reste du spectre audio en milieu bruyant, ce qui a pour effet, avec ce choix du constructeur, de compenser ce phénomène.

Le point fort du casque. Sennheiser est passé maître dans l’art de proposer des mediums de haute volée dans ses casques. Les voix sont sublimes. Les solos de guitare sonnent de manière naturelle, de même que les morceaux de jazz à la trompette ou au saxophone. Avec une signature en V, les mediums sont un peu en retrait par rapport aux basses et aux aigus. Cependant ce petit retrait se fait à peine remarquer tant ceux-ci se démarquent par leur capacité à retranscrire l’émotion d’un morceau.

Il s’agissait, sur la première version, d’une grosse tâche sur le rendu sonore. Trop écourtés, manque flagrant de définition, la V2 corrige ce défaut et propose des aigus propres, avec une extension appréciable, sans créer de souffle ou tout autre désagrément liés à cette fréquence. Comme les basses, ils sont un peu mis en avant pour constituer une signature en V.

L’isolation est dans la bonne moyenne des casques nomades. Avec de la musique suffisamment dynamique, et à un niveau de volume moyen ou un peu plus haut, l’isolation passive permet d’éliminer en bonne partie les bruits extérieurs. Il s’en sort bien dans les transports en commun sans ressentir le besoin de pousser le son à un niveau indécent. En intérieur, le casque a l’avantage de ne pas « fuiter », ou alors très peu. Idéal pour l’utiliser en bibliothèque, ou dans un train calme par exemple sans déranger ses voisins.

Sennheiser réussit un tour de force avec son Momentum 2.0 en proposant une signature qui peut ravir autant l’audiophile invétéré que l’amateur de musique sans véritable connaissance en matériel audio. Dans tous les cas, il s’en sort admirablement bien sur tout type de musique. Sa signature bien équilibrée fait de lui un maitre de la polyvalence. Avec une impédance de seulement 18 ohms, le casque s’accorde à merveille avec une source standard, qu’il s’agisse d’un smartphone ou d’une tablette lambda. Toutefois, il montre ses limites, à l’instar de nombreux casques nomades (fermés logiquement), sur de grands ensembles de musique classique où il devient plus difficile d’obtenir la séparation des instruments comme pourrait le faire un casque hifi par exemple…Pour conclure, le Sennheiser Momentum 2.0 est un casque nomade qui regorge de qualités : finition luxueuse, isolation satisfaisante, confortable, rendu sonore équilibré et précis mais est cependant pourvu de certains défauts tels qu’un packaging pauvre ou encore un système d’ajustement qui manque de précision pour les plus maniaques. Il peut aussi se révéler étroit pour les personnes pourvues de grandes oreilles. Un des meilleurs casques nomades sur le marché, tout simplement.

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
eget Sed sem, ut diam dolor Lorem