33% Hardware, 33% Kikoojap, 33% TechnoMetal, 100% gaga des chats !

Les souris ambidextres ont l’avantage de pouvoir convenir aussi bien aux droitiers qu’aux gauchers… enfin en théorie. Il est triste de constater que de trop nombreuses souris dites ambidextres ne le sont pas réellement, avec notamment l’absence de boutons latéraux sur la tranche droite. Gigabyte a l’air de vouloir réparer cette injustice puisqu’il nous présente un nouveau modèle 100% ambidextre et tout en couleur : la Aorus M4.

Bien que ne s’étant jamais vraiment démarqué dans le milieu, Gigabyte propose des périphériques gaming depuis 2012. Cette Aorus M4 vient renforcer le catalogue du constructeur et propose une alternative plus haut de gamme à la Aorus M2, également ambidextre. La bête, pesant 98 g sur la balance, est équipée d’un capteur optique PixArt 3988 (présent sur d’autres modèles du constructeur), capable de monter jusqu’à 6400 DPI et d’encaisser des accélérations de 50G et une vitesse maximale de 200 ips pour assurer un suivi parfait. Les switchs sont signés une fois de plus par Omron et garantissent une résistance à 50 millions de clics. La souris embarque également un microprocesseur ARM 32-bit pour sauvegarder tous vos profils que vous aurez paramétrés avec le logiciel maison AORUS Engine.

De nos jours inhérent aux produits gaming, on retrouve un éclairage RGB avec 16,7 millions de couleur au niveau de la molette, à l’avant et sur le logo qui est géré par la technologie Aorus Fusion 2.0, équivalente au MSI Mystic Light ou ASUS Aurora de la concurrence, vous permettant de synchroniser l’éclairage avec les produits compatibles (clavier, carte graphique, écran…). Principal atout de la souris, on retrouve un total de 4 boutons latéraux avec une paire sur chaque tranche, ce qui la rend totalement ambidextre. Un cinquième bouton additionnel situé sous la molette permet par défaut de modifier les DPI à la volée.

Bien que n’ayant rien d’exceptionnel, cette souris a le mérite de proposer une véritable configuration ambidextre. La fiche technique est solide et aucun compromis ne semble avoir été fait. Reste à voir la qualité de fabrication et des matériaux utilisés… Pour l’instant aucune date ni aucun prix n’ont été annoncé.

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
non efficitur. in diam ipsum risus. vel,