Rédacteur en chef chez Hardwakening, novice de l'électronique et passionné des semi-conducteurs. La mémoire c'est cool.

Cherry est une grande entreprise connue au sein des gamers pour ses switchs mécaniques Cherry MX de bonne facture équipant une grande majorité de claviers mécaniques. Cependant, il ne s’agit pas de son seul secteur d’activité, elle aussi propose ses propres périphériques. L’équipe de Hardwakening remercie Cherry de lui avoir confié une souris bureautique pour la tester : la MW 4500.

Caractéristiques
30€
  • Capteur infrarouge
  • Alimenté par des piles AAA
  • Souris sans fil
  • 600 DPI / 900 DPI / 1200 DPI
  • 6 boutons
  • 120 grammes

Packaging

Au niveau du packaging, Cherry la joue minimaliste. La souris est emballée dans du papier-bulle contenue dans une petite boîte en carton où l’on retrouvera également deux piles AAA incluses et le guide utilisateur réglementaire. Je vous invite à jeter un petit coup d’œil à l’unboxing du produit effectué un peu plus tôt dans le mois. Ça se passe ici !

Revue du look

Un design de type ergonomique pour droitier a été adopté sur cette souris, c’est-à-dire que l’ensemble du corps de la souris est incliné à 45° pour permettre à sa main d’adopter une position bien plus naturelle qu’une souris plus conventionnelle et ainsi réduire considérablement le stress que subit le poignet en la tenant. C’est donc sur le côté supérieur que sont greffés les habituels clics gauche et droite ainsi que d’une molette et un bouton de changement de DPI.

MW 4500

La partie latérale gauche embarque une courbure orientée vers l’intérieur pour permettre au pouce de se loger, deux boutons sont situés juste au dessus et une petite LED indiquant les éventuels problèmes de connexion ou de batterie en dessous. La partie latérale droite est dotée d’un léger renflement pour permettre d’avoir un meilleur grip.

En dessous, l’on retrouve quatre patins en téflon placés aux recoins de la forme peu conventionnelle de la souris sans oublier l’interrupteur ON/OFF et le capteur infrarouge. Une trappe à clipser accueille les piles AAA ainsi qu’un logement pour le nano récepteur.

MW 4500

Le corps de la souris est composé uniquement de plastique noir et gris aspect légèrement granuleux peu valorisant, pour ne pas dire cheap, à l’exception du bouton de changement de DPI qui est en plastique aspect laqué. Fort heureusement, la souris est bien finie et solide, le look de ce plastique n’est donc qu’une inquiétude. Elle résiste aisément aux différentes étreintes que je lui ai fait subir, sans même se déformer le moins du monde.

Précision

Côté précision, la fréquence d’envoi de la position est non communiquée mais d’après mes tests ce serait une fréquence qui se rapproche des 125Hz. Accompagnée d’un capteur infrarouge capable des résolutions de 600 DPI, 900 DPI et 1200 DPI nous sommes en présence d’une souris globalement fiable pour les tâches de bureautique. Pour les gros joueurs de fps, le mieux reste de s’orienter vers une autre solution. Outre le manque de précision pour cette tâche précise face aux modèles gamer, le fait de soulever la souris dans le but de la placer dans une position plus confortable fera suffisamment bouger votre curseur pour que vous aillez besoin par la suite de devoir l’aligner à nouveau pour revenir au feu de l’action. La connexion sans fil 2.4Ghz quant à elle est très stable, la latence ne se ressent pas beaucoup voire pas du tout et encore une fois pour de la bureautique cela reste très suffisant.

Glisse

En terme de glisse, les quatre patins installés font bien leur job. Que ce soit sur un tapis de souris en tissu ou sur une surface plus dure, la glisse est fluide et résiste peu du fait de la légèreté de la bestiole. On notera malheureusement une répartition de la masse plus prononcée sur le derrière du fait de l’emplacement des piles, en utilisation c’est suffisamment prononcé pour être remarqué, sans non plus trop déranger.

MW 4500
Cherry MW 4500 sur un tapis de souris Steelseries QcK Mini

Ergonomie - prise en main

L’ergonomie même de cette MW 4500 est son principal argument de vente. Il est clair que Cherry a conçu ce périphérique pour être utilisé en Palm Grip, où elle est aisément dans son terrain. La courbure de sa coque ainsi que sa taille sont faites pour épouser la forme de la main en position naturelle avec pour seule condition qu’elle soit suffisamment grande. Les mains plus petites ne déméritent pas et s’y retrouvent tout de même.
En Claw Grip, la prise en perd un peu de son côté « naturel » du fait de la forme de la souris qui veut que la paume de la main vienne se poser. Cela a le mérite de conserver le confort pour le poignet.
En Fingertip Grip, la souris n’est pas du tout dans son élément. Les doigts doivent se placer dessus d’une manière peu confortable dû à l’inclinaison de tout le corps et les bénéfices apportés au poignet disparaissent. Si vous achetez cet objet, ce n’est clairement pas pour le Fingertip Grip.

Boutons

Dans le domaine des boutons, Cherry nous met à disposition une solution plus que convenable. Le déclenchement est relativement ferme et sec, surtout sur les deux clics principaux. L’intégralité des boutons sont facilement accessibles, y compris le bouton de changement de DPI placé un peu plus loin qui ne requiert que de soulever légèrement le doigt. La molette en métal est très convaincante, de poids tout à fait honorable et bien crantée, son défilement est simple et précis.

Autonomie

L’autonomie ne pourra être testée ici, à moins de vouloir attendre 6 mois, soit l’autonomie annoncée sur le papier avec les deux piles AAA de 1200mAh fournies. Compte tenu du capteur infrarouge qui a la propriété de consommer moins qu’un capteur optique et de la coupure d’énergie automatique appliquée lorsque aucun mouvement n’est détecté en 10 secondes, c’est plutôt honnête.

Mot de la fin

Pour terminer, nous pouvons dire que pour une trentaine d’euros, Cherry nous propose une option solide. On regrettera un plastique qui fait cheap mais rattrapé par une bonne qualité de construction. Là où cette MW 4500 fait fort, c’est bien en Palm Grip qui procure à son utilisateur une très bonne prise en main et qui a le mérite de fatiguer bien moins le poignet. La glisse et le capteur sont tout à fait honorables. L’autonomie a défaut de pouvoir être testée est honnête sur le papier.

La Cherry MW 4500 est disponible à l’achat chez divers commerçants, si ce test vous a convaincu vous pouvez passer à l’achat et regarder d’un peu plus près sur la page de Cherry cette souris.  

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
dolor mattis neque. fringilla Phasellus Praesent Curabitur mattis Sed Aliquam