Avec la demande toujours croissante en ressources serveurs, de nouvelles problématiques se posent aux entreprises, notamment celles de la place que prennent ces énormes structures ainsi que du coût lié à leur refroidissement. Microsoft, par l’intermédiaire de son PDG Satya Nadella, a annoncé étudier une solution singulière: mettre les serveurs sous l’eau.

L’entreprise a annoncé le succès de sa précédente expérience, consistant à enfermer des serveurs dans des caissons étanches avant de les déposer au fond de l’eau. Il n’est dès lors plus nécessaire d’acheter des parcelles de terrain pour ce seul usage, ni de construire de bâtiments puisque la fraicheur des courants marins assure un refroidissement gratuit et en continu.

Cette méthode devrait aussi voir le temps de latence diminuer puisque les serveurs, outre leur connections en fibre optique, seraient ainsi proches des côtes où vit, selon Satya Nadella, près de 50% de la population mondiale.

Le point noir de cette solution est bien entendu son coût environnemental, puisqu’elle verrait les serveurs déverser ainsi leur chaleur dans une eau subissant de plein fouet l’impact du réchauffement climatique. D’un autre côté, les économies d’énergie déjà substantielles par rapport à un datacenter sur la terre ferme pourraient être accrues par la possibilité que le projet soit alimenté par des éoliennes côtières.

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
id, vulputate, quis mi, dolor facilisis leo. elit. elementum