Passionné d'hardware depuis longtemps.
Testeur depuis de longues années dans le jeu et la téléphonie.
Nouveau dans l'impression 3d.

Cherry est une marque allemande réputée particulièrement dans le monde du gaming pour ses switchs Cherry MX de grande qualité. Néanmoins le constructeur est aussi connu pour ses périphériques majoritairement bureautique. Chez Hardwakening nous avions pu mettre la main sur deux souris, nous voici aujourd’hui avec ce test du KC 6000 Slim, un clavier sobre et discret. Avant tout nous tenons à remercier Cherry de nous avoir confié un autre produit à tester. 

Présentation

Le Cherry KC 6000 Slim est un clavier type chiclet, c’est-à-dire à touches plates. Il faut le dire, il est très fin et compact (1,5cm sur le point le plus haut), ce qui lui vaut son appellation « Slim ». On aime ou on aime pas. Malgré cela, l’arsenal de touches est complet et comporte même quelques touches supplémentaires telles que les touches multimédia, internet, verrouiller le PC et la calculatrice. Compte tenu du prix nous sommes sur une armature entièrement en plastique. Sur un environnement type bureautique sa place est toute trouvée. 

Packaging

Avant de mettre la main sur tout produit il nous faut le déballer. Le packaging reste, propre à Cherry, très simpliste. La boîte présente relativement bien le produit, pas d’erreur possible nous savons que nous sommes sur un clavier au layout AZERTY ! L’arrière explique brièvement les fonctionnalités. Une fois ouvert, nous retrouvons sans surprise le KC 6000 Slim dans un emballage plastique ainsi que tous les papiers qui viennent avec. 

Ergonomie

Un bon clavier pour bureau se doit d’être un minimum bien pensé. Et nous allons voir si c’est le cas. En dessous des touches se trouvent des switchs Cherry SX dont la durabilité est évaluée à 10 millions de frappes. Pas mal pour un clavier à ce prix ! Malheureusement le côté négatif est que des concessions ont dû être faites, donc pas de rétroéclairage à part les 3 LEDs VER MAJ/VER NUM/ARRET DEFIL que l’on retrouve sur presque l’intégralité des claviers. Équipez-vous d’une lampe de bureau si jamais vous n’êtes pas encore à l’aise au clavier ! 

Nous retrouvons à l’arrière une ribambelle de patins en caoutchouc qui assurent une très bonne adhérence à la surface de votre bureau, bon point. Cependant il n’est pas possible de relever le corps ce qui est problématique pour les personnes, comme moi, adeptes de la position inclinée. Cela pourrait vous demander un temps d’adaptation et impacter directement votre frappe ainsi que votre confort. 

KC 6000 Slim

Concernant la qualité de fabrication il n’y a rien à reprocher. Le plastique a l’air solide et ne se plie pas sous la pression. Quant au câble USB, il est relativement long et rigide pour ne pas se casser après un mois. Une bonne chose que Cherry n’aie pas mis de côté cet aspect essentiel comme pourraient le faire bien d’autres constructeurs. 
La frappe est agréable au quotidien, une fois le petit temps d’adaptation passé. Elle est naturelle et les doigts se positionnent bien aux touches guide (F et J). Il ne faut pas une forte pression pour actionner les switchs, merci à un design plutôt efficace. L’espace entre les touches est suffisant pour ne pas se tromper, bien vu de la part du constructeur. Avoir du chiclet, c’est aussi faire peu de bruit, contrairement aux claviers mécaniques. Vos oreilles et celles de votre entourage vous remercieront. 

Un petit mot pour la fin ?

Pour conclure nous pouvons dire que pour les personnes, professionnelles ou non, qui cherchent un clavier peu cher et de bonne valeur, le Cherry KC 6000 Slim est une très bonne alternative. Proposé à 50€ il remplit à merveille ses fonctions malgré ses quelques défauts. Le manque de bords peut-être un peu déstabilisant au début mais on s’y fait assez rapidement. Le gros point noir est facilement l’absence de pied pour incliner le corps, pour les personnes habituées de longue date c’est vraiment gênant. Un autre problème, plus secondaire, est l’absence de rétroéclairage. 
Si le produit vous intéresse vous pouvez aller visiter la page produit ainsi que d’aller l’acheter sur LDLC éventuellement. 

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
eget Phasellus ut nunc risus ultricies velit, Praesent luctus sem, mattis Aliquam