33% Hardware, 33% Kikoojap, 33% TechnoMetal, 100% gaga des chats !

Le constructeur allemand Cherry, notamment réputé pour ses fameux switchs MX pour claviers mécaniques, propose également une large gamme de périphériques dédiés à la bureautique. Aujourd’hui nous allons vous présenter la MW 8 Advanced, une petite souris nomade fort élégante.

Présentation et packaging

La Cherry MW 8 Advanced se présente comme étant une concurrente directe à la Logitech MX Anywhere 2S. Il s’agit d’une petite souris nomade mesurant 99 mm x 62,5 mm x 33,5 mm et pesant 92 g. Elle est équipée d’un capteur laser PixArt PAW3805 Track on Glass, d’une batterie Li-ion de 550 mAh rechargeable via un port micro-USB et propose à la fois une liaison radio 2,4 GHz et une liaison Bluetooth. La souris possède un total de 6 boutons et adopte un design ambidextre. Le dessus de la coque est en aluminium brossé et nous avons également le droit à quelques liserés chromés sur le pourtour de la souris ainsi que sur la molette.

Côté packaging, la souris est fournie avec un nano-récepteur radio USB, une petite pochette de transport (faite d’un tissu doux rappelant les peaux de chamois pour voiture), un câble de recharge standard micro-USB ainsi qu’un petit mode d’emploi.

Ergonomie et design

La MW 8 Advanced est une petite souris très compacte. Avec de telles dimensions, difficile d’envisager une autre prise que le fingertip (avec le bout des doigts). Néanmoins, la forme est bien pensée : votre index, votre annulaire ainsi qu’éventuellement votre auriculaire viendront naturellement se poser sur les tranches légèrement incurvées et recouvertes d’un revêtement anti-dérapant (revêtement qui aurait mérité plus de grip selon moi). L’aluminium brossé offre une bonne prise et un toucher agréable mais est très sensible aux changements de température. Il a également l’avantage de très peu retenir les traces de doigtsAvec moins de 100 g sur la balance, la petite Cherry est relativement légère et facilement maniable. La masse est légèrement répartie à l’arrière, idéal en prise fingertip. Bien que la souris soit ambidextre, elle s’adresse principalement aux droitiers : aucun bouton présent sur la tranche droite de la souris, dommage.

Les boutons principaux proposent un clic réactif et silencieux, bien que la résistance soit assez élevée. Le traveling est court et incisif, très agréable. Les deux boutons latéraux sont moins qualitatifs, avec un clic beaucoup plus mou, sans que cela soit catastrophique pour autant. Ils sont assez accessibles, mais auraient mérités d’être légèrement reculés. La molette, douce mais bien crantée, est malheureusement sujette à une très importante latence quant il s’agit de défiler à petite vitesse, cran par cran. Étrange… Heureusement que le clic se révèle aussi incisif que les deux boutons principaux. On notera par ailleurs l’absence du défilement horizontal. Pour finir, la souris propose un sixième bouton en-dessous de la molette permettant de modifier la résolution à la volée sur 4 niveaux (600 / 1000 / 1600 / 3200 dpi). Une petite diode rouge (servant également de témoin de charge et de batterie faible) nous indique quelle résolution est sélectionnée.

Grâce à son capteur PixArt PAW3805, la MX 8 Advanced est capable de bien s’en sortir sur n’importe quelle surface, même le verre. En ce qui concerne la glisse, on aurait aimé quelque chose de plus doux et de plus lisse, la faute à des patins en PTFE trop « chiches ». Leurs surfaces sont faibles et ils manquent un peu d’épaisseur. On le ressent vraiment sur des surfaces légèrement granuleuses, même sur certains tapis de souris. Nous vous conseillons dans l’idéal d’utiliser cette souris sur une surface la plus lisse possible pour diminuer les frictions ainsi que le bruit. La souris est conçue pour de la bureautique et cela se ressent au niveau de la latence, assez élevée. Les joueurs occasionnels s’en contenteront, mais oubliez les jeux nerveux comme CS:GO, sachant que la Cherry est également sujette à une importante accélération

Fonctionnalités et logiciel

Passons rapidement sur la partie logiciel, Cherry n’en proposant pas pour sa MW 8 Advanced. Cela signifie qu’il est impossible de modifier les valeurs préenregistrées pour les différents profils de résolution, ainsi que les actions des boutons latéraux (proposant le classique Suivant / Précédent).

La souris propose deux liaisons sans-fil différentes, que l’on peut modifier à la volée via un switch placé en-dessous, à côté du capteur (off / RF / BT). Ainsi, il est possible d’utiliser sa souris sur deux ordinateurs alternativement, l’un étant connecté au Bluetooth et l’autre au signal 2,4 GHz. Cherry a eu la bonne idée d’installer un petit compartiment aimanté pour y ranger le récepteur USB si on se sert uniquement du Bluetooth.

L’autonomie est annoncée à plus 70 jours selon le constructeur, il est hélas assez difficile de vérifier la véracité de ces propos dans le cadre de notre test. Vu la capacité de la batterie, elle a de quoi être convaincante. A noter que l’on peut utiliser la souris pendant la charge, mais à un détail près : il est nécessaire d’activer l’un des modes sans-fil, impossible de l’utiliser en tant que souris filaire.

Conclusion

Avantages :

  • Matériaux qualitatifs, boutons silencieux
  • Design et ergonomie réussis
  • Utilisable sur de nombreuses surfaces
  • DPI réglable à la volée
  • Autonomie élevée
  • Liaison Bluetooth ou radio

Inconvénients :

  • Molette avec une importante latence à basse vitesse et sans défilement horizontal
  • Patins trop fins nuisant à la glisse
  • Boutons non paramétrables
  • Latence et accélération perceptible
Pour qui ?
 
Pour ceux à la recherche d’une souris de bureautique sans-fil élégante, bien finie, passe-partout et compacte, ne faisant pas l’impasse sur l’ergonomie et l’endurance.

La Cherry MX 8 Advanced arrive à tirer son épingle du jeu, notamment grâce à son design et aux matériaux employés par le constructeur. Profitant également d’une autonomie solide et d’une ergonomie plutôt réussie, il ne lui manque que quelques fonctionnalités supplémentaires pour s’imposer comme étant une excellente souris nomade. Difficilement trouvable dans l’hexagone, elle est commercialisée chez certains revendeurs aux alentours de 50€.

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
odio libero venenatis, elit. risus. id, Donec Aliquam