Passionné de Hardware et de Micro électronique.
Fondateur de l'association Hardwakening.fr, rédacteur et testeur.

Puisse le Hardware pleuvoir sur vous ...

Notre partenaire Zotac nous a confié une de ses RTX 2070, la AMP Extreme et nous avons donc le plaisir de vous proposer un test complet. Nous aborderons son comportement à travers divers benchmarks et vous présenterons une analyse travaillée de ses performances en jeu, dans une utilisation courante, mais aussi dans une application DeepLearning. Nous tenterons de mettre en lumière les atouts mais aussi les faiblesses de ce produit, qui se positionne dans le milieu de gamme de la génération RTX.

PRESENTATION ET UNBOXING

Les envois de chez Zotac sont toujours très bien protégés et nous aimons souligner à quel point la marque fait preuve de prudence. On retrouve une boite classique de la gamme AMP, comme nous avions pu le voir sur les autres modèles. Zotac garde un packaging similaire pour chaque GPU. On trouve la mention « AMP Extreme » mais aussi le modèle du GPU, en l’occurrence RTX 2070. En bas de la boite les spécifications les plus importantes sont présentes, ce qui rend visible les promesses pour l’acheteur.

RTX 2070 ZOTAC
RTX 2070 ZOTAC

Le dos de la boite est relativement simple, un visuel du GPU, des explications brèves et les divers softwares associés, du tout bon. L’emballage de la carte est relativement simple, on trouve un papier bulle, antistatique pour éviter les désagréments. Une base en polystyrène protège le GPU avec un emplacement de la forme de la carte. Un adaptateur molex vers 2×8 pins est fourni, c’est à souligner, cela aidera sur de vielles alimentations, même si l’on considère que vous n’en ayez pas au vu du prix de la bête.

RTX 2070 ZOTAC

Comme vous pouvez le voir, la carte reprend exactement la même base de refroidissement que son homologue RTX 2080. Une seule différence existe, le carénage est cette fois-ci dans un bon plastique et non pas de métal. Cela donne une impression un peu moins bonne, mais il faut bien adapter les matériaux au coût du produit, nous rappelons qu’il s’agit d’un modèle milieu de gamme.

Nous n’avons pas grand chose à rajouter, un CD de pilotes est ajouté dans le lot, ce qui permettra sur certaines machines de pouvoir installer les pilotes via lecteur optique. A l’heure ou Internet est partout, difficile de comprendre l’intérêt, peut être vaudrait-il mieux partir sur une base de clé USB, utile à tout le monde ?

CARACTERISTIQUES ET DESIGN

Nous sommes face à la RTX 2070, petit sœur de la RTX 2080, qui se propose d’intégrer les technologies de Raytracing ou de DLSS à moindre coût. On retrouve donc des RT Cores, des Tensor Cores et les classiques Cuda Cores. Le DIE est partagé entre ces trois unités de calculs, qui fournissent des prestations radicalement différentes.

Les Tensor Cores permettent des avancées assez immenses en Intelligence Artificielle, ces cœurs seront donc utilisés spécifiquement pour cette tâche. Une telle implémentation va permettre, si les développeurs le veulent bien, de nouvelles interaction avec l’IA pour une immersion améliorée. Aussi, ceux-ci peuvent permettre des calculs pour la nouvelle génération de Super Sampling by Nvidia, le Deep Learning Super Sampling (DLSS), qui permettra de jouer dans de très hautes définitions, sans sacrifier les performances pures du GPU.

Les RT cores seront utilisés pour le Raytracing, une technologie possédant des effets de lumière et de réflexion très avancés. Néanmoins, cela dépendra de l’utilisation des développeurs de ces cœurs, tous les jeux ne seront pas supportés et les anciens ne pourront donc pas avoir de rendu visuel supplémentaire. 

Voici quelques images et vidéos d’un rendu avec et sans la technologie. Les effets sont hallucinants mais sont un gouffre à performances.

Spécifications techniques :

  • 2304 CUDA (Cores)
  • 1860 MHz (Fréquence boost)
  • 8 GO (GDDR6)
  • 256 bits (BUS)
  • 144 TMUs
  • 64 ROPs
  • 288 Tensor Core
  • 36 RT Core
  • 225W (TDP)
  • 12 nm (TURING)
  • 7.465 TFLOPS (Indice de puissance)

Zotac propose toujours des cartes graphiques bien finies et d’une rigidité impeccable. On retrouve une backplate Zotac AMP avec la mention « Live To Game », tout est noir et très sobre. Devant, on trouve trois ventilateurs surplombant l’énorme radiateur, pour un refroidissement optimal de la puce lors des charges lourdes. Le logo Zotac est présent sur chaque ventilateur, les pales ont un design un peu agressif, ce qui donne du cachet à la carte. Le produit pourra donc s’intégrer dans la plupart des configurations, sans choquer visuellement, une bonne chose.

RTX 2070 ZOTAC

possibilites et connectiques

Les connectiques, c’est un peu indispensable pour profiter de sa puissance graphique. Zotac propose tout ce qu’il faut pour permettre d’exploiter correctement la carte, nous avons trois ports Display Port, un port Virtual Link et enfin un port HDMI. Rien ne manque à l’appel, cela suffira pour 99% des gens et permettra de connecter plusieurs écrans par exemple.

RTX 2070 ZOTAC

ANALYSE DES PERFORMANCES

Passons à la phase de test, nous avons quelques peu changé notre protocole de test. La plateforme de bench passe sur plus puissant pour éviter le CPU bottleneck. Ici nous avons un I7 5820K overclocké à 4.5 GHz avec 16 Go DDR4 à 3200 MHz. Nous avons noté des performance en single et multi-thread similaires à un I7 8700K à fréquence stock, vous pourrez donc l’utiliser comme élément de comparaison si bon vous semble. 

Configuration de test :

  • I7 5820K @4.5 GHz
  • DDR4 3200 MHz 16 GB
  • MSI X99 SLI PLUS
  • Noctua NHD14
  • Alimentation 600W
  • Phobya Benchtable

En premier nous nous sommes focalisés sur les performances en benchmarks synthétiques, de manière à illustrer les performances pures de la carte face à ses concurrentes. La carte se retrouve dans une comparaison avec d’autres modèles de gamme différentes, 3DMark illustre bien les performances dans les benchmarks DX11 et DX12. Pour des raisons techniques, nous avons passé le benchmark sur port Royale, une mise à jour sera faite prochainement si nécessaire.

RTX 2070 ZOTAC

La carte affiche un score de 22691 points sur Firestrike, un retard de 20% environ avec la RTX 2080. Cette RTX 2070 se positionne donc plus en face d’une GTX 1080 overclockée que d’une GTX 1080 Ti. La carte affiche une avance de 17% face à la GTX 1070 Ti et  21% face à la GTX 1070 de base, une belle évolution en DX11. 

Sur Timepsy, la carte se comporte mieux, c’est une caractéristique de la génération Turing. La carte est toujours dans les 20% en deca de la RTX 2080, ce qui n’est pas étonnant puisque nous comparons sur la même architecture. Le GPU est tout de même 30% devant la GTX 1080 avec un score de 9494 points, ce qui est conséquent. Si l’on compare à la gamme équivalente sur l’ancienne génération, on peut constater un gain de 50%, ce qui montre l’intérêt d’utiliser une API récente.

RTX 2070 ZOTAC

Sur Farcry 5, la carte fait 106 fps en 1080p et se positionne 16% derrière la GTX 1080Ti ou la RTX 2080. La carte en revanche dépasse de 5% la GTX 1070 Ti et de 13% la GTX 1070 de base. En 1440p la RTX tire son épingle du jeu avec une avance de 28% face à la GTX 1070 Ti et 35% face à la GTX 1070. En 4K la carte se montre insuffisante avec 49 fps, il sera donc vraiment plus viable de prendre au moins une RTX 2080.

RTX 2070 ZOTAC

Gears of War 4, c’est le jeu qui souligne le plus les différences entre GPU, le fossé se creuse à chaque benchmark. La RTX 2070 se cale 20% derrière la RTX 2080 en 1080p, on retrouve à peu près la même chose que sur les autres tests. Par rapport à la GTX 1070ti, la RTX prend une avance de 19% et même 52% face à la GTX 1070. En 4K la carte est 12% derrière la RTX 2080 ou la GTX 1080 Ti, ce qui est moins révélateur des écarts de performances graphiques.

Nous passerons l’analyse du 1080p sur ce jeu, le facteur de cpu bottleneck étant beaucoup trop important dans cette définition. La carte affiche quand même 153 fps, autant vous dire qu’elle est à l’aise. En 1440p la 2070 effectue 127 fps, 21% de moins que la RTX 2080. La carte est en revanche assez proche de la GTX 1080Ti avec seulement 7% de différence. On note 10% d’avance face à la GTX 1070Ti, les écarts sont beaucoup moins prononcés ici. En 4K, la carte est 40% derrière la 2080, encore une fois nous pensons que cette carte ne se destine pas à l’Ultra HD.

RTX 2070 ZOTAC

Sur Resident Evil 2, la RTX 2070 est assez proche de ses concurrentes, en 1080p elle propose 141 fps, donc seulement 5% derrière la RTX 2080. La 1080Ti mène la dance mais se fera rattraper en 1440p, la RTX 2070 dans cette définition est positionnée 25% derrière la RTX 2080, avec 97 fps, elle est donc à l’aise dans cette résolution. En 2160p c’est encore autre chose, la carte peine à passer les 50 fps, elle reste 16% derrière la RTX 2080, qui arrive quant à elle à tourner à 60 fps.

RTX 2070 ZOTAC

PUBG n’est pas un jeu vraiment joué dans de hautes définitions, pour éviter le cpu bottleneck, nous avons opté pour du 1440p, ce qui permet d’avoir un grand nombre de frames, sans être limité par le processeur. La RTX 2070 arrive à faire 105 fps, elle se positionne 30% devant la GTX 1070 Ti qui n’arrive à fournir que 81 fps. Sur ce jeu, elle reste loin de sa grande sœur RTX 2080, qui arrive à dominer, avec une avance de 31%. La carte fournira donc une expérience satisfaisante en 1440p, mais les gamers hardcore souhaiterons avoir plus de frames.

Impact du RTX sur les performances en jeu :

Nous allons maintenant vous proposer des benchmarks sur les divers jeux compatibles avec les technologies de Raytracing et DLSS. En premier nous commencerons par Battlefield V, celui-ci propose des effets d’éclairages avancés relativement gourmands. Sur ce jeu, on peut constater que le DLSS impacte moins les performances qu’auparavant, de nombreux patchs ont été appliqués et il est maintenant profitable d’activer cette option. La carte sur Battlefield 5 propose des performances honorables, l’activation du DLSS et DXR est bien marquée en 1440p, on notera une perte de 18% de performances avec le DXR. La carte n’assume toujours pas 60 fps en 4K, elle se destine vraiment à une utilisation en 1440p au maximum.

RTX 2070 ZOTAC

Metro Exodus fait aussi parti de ces jeux qui ont été présents au lancement du DLSS et des RTX. Le jeu est très représentatif de l’impact des effets graphiques sur le GPU, la RTX 2070 arrive à faire 76 fps en 1080p et 70 fps en 1440p sans activer le DXR. L’activation de ces effets graphiques fera perdre 8% en 1080p et 24% en 1440p, plus l’on monte en pixels, plus l’impact du DXR est important. La carte arrive à fournir un framerate confortable dans toutes les situations, à l’acception de l’UHD encore une fois, ou elle se révélera insuffisante. Il sera donc judicieux dans une utilisation UHD de désactiver certains effets graphiques gourmands et de passer le jeu en élevé/medium.

RTX 2070 ZOTAC

Les performances dans la plupart des jeux sont satisfaisantes, avec l’activation du Raytracing cela reste suffisant pour pouvoir s’essayer à cette fonctionnalité. La RTX 2070 est une vraie porte d’entrée dans le monde des éclairages dynamiques et des reflets saisissants, Nvidia vous propose le meilleur de ce qui se fait en graphismes dans les jeux compatibles. En plus d’avoir une puissance de calcul satisfaisante, la carte avec sa compatibilité DLSS vous permettra d’obtenir une expérience proche du natif avec un impact moindre sur les performances. Pour le moment nous sommes convaincu et cela ne fait que commencer.

IA ET PERFORMANCES EN DEEPLEARNING

OVERCLOCKING ET REFROIDISSEMENT

Lorsque l’on prend un GPU custom, on s’attend toujours à l’overclocker et surtout à avoir des performances en refroidissement importantes. Zotac avec son modèle AMP propose un radiateur imposant et 3 ventilateurs, ce qui permettrait de stabiliser le GPU à des températures plus acceptables que la moyenne. La carte a été passée sous MSI Kombustor, après un relevé de températures, elle se stabilise à 68°C, la gestion automatique des ventilateurs est bien fichue. L’alimentation via un connecteur 8 pins mais aussi l’ajout d’un connecteur 6 pins, permettra de répartir la charge, on se doute qu’au niveau des phases VRM la régulation est aussi équilibrée, du tout bon. 

RTX 2070 ZOTAC

Après quelques essais en overclocking pour une utilisation H24, nous avons pu propulser la carte à 2040 MHz sur le core, sans toucher à la tension, puisque celle-ci a presque un effet inexistant depuis la génération Pascal. Turing se comporte relativement bien, la mémoire a pu être montée à 8000 MHz, donc 2000 MHz sur les puces.
Stock, la carte arrive quand même à monter à 1980 MHz et la mémoire à 7201 MHz, ce qui montre que la marge d’OC reste assez minime. Zotac nous propose ce qui se fait de meilleur pour le refroidissement, mais ne peut pas faire face aux défauts inévitables et récurrents de cette génération sur l’OC.  

Comme vous le savez, plus c’est froid, plus vous montez en fréquence chez Nvidia. La carte est vraiment taillée pour le refroidissement, avec a peine 70 degrés en jeu de base, nous n’avons pas noté d’augmentation de température avec l’OC. Les nuisances sonores sont quand même importantes, 45 dbA, lors d’une charge sur le GPU, le diamètre des ventilateur impacte forcément la vitesse de rotation nécessaire pour refroidir. La marque nous propose un GPU convainquant sur ce point, la qualité est au rendez vous, comme toujours. 

CONCLUSION

Proposée à un tarif de 600 euros environ mais trouvable dans les 550 euros chez beaucoup de revendeurs depuis un moment, la RTX 2070 propose une entrée dans le monde du Raytracing plus abordable. A l’aise dans une résolution 1440p et en ballade de santé en 1080p, le GPU propose ce qui est attendu par la plupart des joueurs : une carte performante et « abordable ». Compatible avec les toutes dernières technologies et API, cette RTX 2070 pourra convenir à beaucoup d’utilisateurs pour jouer aux divers jeux du moment. L’impact du Raytracing est important, mais le DLSS a l’air d’avoir été patché, ce qui vous permettra de jouer (sur les jeux compatibles), en haute définition, sans trop perdre en performances. De plus en plus de jeux devraient prendre en charge ces nouvelles features et opter pour une RTX permet de s’assurer de profiter pleinement de tout ce qui est proposé par Nvidia. 

Zotac nous délivre ce qui se fait de mieux en matière de refroidissement, la marque mets toujours du cœur à l’ouvrage, pour produire des GPU qualitatifs. Le carénage est solide, les finitions sont bonnes, le refroidissement est à la hauteur de ce que l’on peut espérer, nous n’avons pas vraiment de points négatifs à souligner. La version AMP Extreme, vous permet d’avoir un OC d’usine déjà paramétré et donc de tirer de base le maximum de performances de votre GPU. Pour du Gaming, on ne peut que vous recommander ce produit !

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
massa dolor Nullam neque. facilisis Praesent id, libero libero. Aliquam venenatis id