Passionné de Hardware et de Micro électronique.
Fondateur de l'association Hardwakening.fr, rédacteur et testeur.

Puisse le Hardware pleuvoir sur vous ...

La mémoire vive, un composant souvent négligé dans les configurations qui pourtant demeure très important pour les performances de votre machine. Si la quantité de RAM est souvent à privilégier face à la vitesse, ce n’est pas toujours le meilleur choix et il est tout à fait possible que vous n’exploitiez pas au maximum votre matériel. Maintenant, si on vous disait qu’il est possible d’avoir les deux, pour le même prix mais qu’il faudra se mouiller, intéressant non ? Overcloker sa RAM peur fournir des gains importants de débits en fonction de la plateforme utilisée, ici nous parlerons uniquement de DDR3 et de DDR4 avec un overclocking via palier (Et non avec FSB). 

Introduction

Nous allons introduire quelque peu la théorie que nous utilisons pour vous faire comprendre le fonctionnement de la RAM. En premier il faut prendre compte que votre processeur est équipé d’un contrôleur mémoire, celui-ci devra assumer la charge de l’augmentation des débits, mais aussi de la fréquence, il est donc impératif de le stabiliser. La mémoire vive comprend deux indicateurs importants, la fréquence et les timings primaires, moins vos timings sont élevés pour une fréquence donnée, plus sera rapide votre RAM. Plus votre fréquence est élevée pour des timings donnés, plus sera également rapide votre RAM.  

Monter en fréquence sur la DDR3/DDR4 apporte bien plus de bénéfices en termes de débit que de réduire les timings, en revanche, monter en fréquence implique à un moment donné de relâcher ces timings. Nous devrons donc jongler entre ces deux paramètres pour trouver le combo qui vous apporte le plus de gains visibles. 

Facteurs à prendre en compte : 

  • Contrôleur mémoire
  • Fréquence
  • Latences
  • Tension 

Overclocking

Démarrez votre ordinateur et tapotez la touche supprimer de votre clavier, nous allons nous rendre dans le BIOS pour paramétrer la RAM. Une fois dans le BIOS passez en mode avancé et rendez vous dans OC. Vous devriez arriver à un écran comme celui ci-dessous.

DDR4 OC DOSSIER

En premier nous allons augmenter la tension du contrôleur mémoire de manière à pouvoir supporter un overclocking maximal. Positionnez vous sur SoC Voltage et fixez une valeur de 1.2V.

Maintenant que notre contrôleur est préparé, nous allons nous positionner sur le DRAM Voltage et positionner une valeur de 1.4v. Ne prenez pas peur, c’est une valeur totalement valable en H24, habituellement les RAM bien cadencées sont à 1.35v, nous devrions avoir assez de marge pour monter correctement en fréquence. 

DDR4 OC DOSSIER

Maintenant nous allons désactiver le Memory Try It ainsi que le XMP. Le but sera de tout paramétrer manuellement pour tirer un maximum de notre kit mémoire.

DDR4 OC DOSSIER

Maintenant nous allons nous positionner sur l’onglet DRAM Frequency, en fonction de votre kit mémoire, la fréquence que nous allons appliquer va varier. Ici nous avons un kit en 2400 MHz, comme nous procédons par palier, nous appliquons 2666 MHz. La carte mère intègre ces paliers mémoire, il suffit de partir de votre fréquence RAM native et de monter d’un cran. 

DDR4 OC DOSSIER

Maintenant nous allons paramétrer à la main les timings de base du kit. Ici il s’agissait de 15-15-15-37-1T, nous sommes donc sur une mémoire en CAS 15 avec des timings primaires déjà bien optimisés. Pour se faire, nous allons aller dans Advanced DRAM Configuration.

Ici nous avons la liste des timings primaires. En premier on trouve le CAS, suivit des autres timings. Si vous avez en plus le commande rate de disponible, positionnez-le sur 1T. Pour trouver la liste des timings, référez-vous à la fiche technique de votre mémoire vive.

Nous allons enregistrer les paramètres et démarrer le PC, le but sera de valider la fréquence sélectionnée pour les timings de base. En soit nous cherchons à savoir jusqu’a ou peut monter la RAM sans commencer à sacrifier certains paramètres.

Nous allons avoir besoin de quelques logiciels importants :

  • Aida64
  • Memtest64
  • CPU-Z

1) En premier nous allons ouvrir CPU-Z dans la partie mémoire et nous assurer que la fréquence sélectionnée est bien la bonne. Attention, la fréquence sera divisée par deux, ici 2666 MHz, donc CPU-Z affichera 1333 MHz. 

2) Nous allons maintenant utiliser Memtest64 qui a l’avantage de pouvoir effectuer le test sous Windows. Lancez un test de 4 loop, si vous n’avez aucune erreur, c’est que tout est stable.

3) Lancez désormais un Aida64 pour noter les débits mémoires, ceux-ci nous serviront de référence pour noter les gains obtenus.

DOSSIER RAM OC
Dossier OC RAM

Ensuite je fais quoi ? :

Si vos tests sont valides, vous pouvez continuer à augmenter la fréquence mémoire d’un palier dans le Bios comme nous l’avons vu précédemment. Le but sera de monter le plus haut possible, en répétant l’opération, jusqu’à trouver une erreur. Nous  modifierons ensuite des valeurs pour continuer à monter en fréquence. Dans notre test nous avons pu valider jusqu’à 2800 MHz sans trouver d’erreurs, donc deux palier par rapport à la fréquence d’origine de 2400 MHz. Maintenant, retournons dans le BIOS, partie timings.

RAM OC DOSSIER

Nous avions des erreurs à 3000 MHz, nous relâchons donc nos timings, pour tenter de stabiliser la fréquence cible. Ici nous passons en CAS 16 avec du 16-16-16-16-38. Nous laisserons le command rate sur 1T le tout avec la même tension de 1.4v. 

  • Maintenant on tente de booter, si cela fonctionne, reprenez la phase de test et vérifiez la stabilité de votre mémoire vive. 
  • Si ce n’est pas stable, relacher encore les timings d’un palier.
  • Si votre RAM est stable, augmentez la fréquence d’un palier et recommencez.

FREQUENCE OU TIMINGS ?

Difficile de répondre à cette question, la solution qui vous apportera le plus de débit sous Aida64 sera la plus qualitative pour vous. La polémique entre timings et fréquence n’a plus vraiment lieu d’être, en soit il est maintenant prouvé que les gains d’un augmentation de fréquence sont considérablement plus grands que ceux apportés par une simple réduction de la latence. La plateforme sur laquelle vous allez tenter d’overclocker demeure décisive dans l’interprétation de vos résultats, sous Intel, le contrôleur mémoire saurait supporter des RAM DDR4 très fortement cadencées. Pourtant, ce n’est pas forcément celui qui apportera le plus de gains en termes de débit mémoire. Sur les plateformes AM4, l’Infinity Fabric se calibre en fonction de la fréquence mémoire, réduire les timings devient alors totalement secondaire et apporte beaucoup moins de gains. Sur Intel, réduire les timings est essentiel, puisque le contrôleur accepte déjà les très fortes fréquences et donc son BUS restera stable à moins que vous ne l’overclockiez vous même. 

Conclusion

l’overclocking de la mémoire vive peut paraître barbare et n’est pas à la portée de tout le monde. Désormais les constructeurs de cartes mères ont bien compris l’importance des gains apportés par la montée en fréquence DDR4 et le marché émergeant de l’overclocking. Ainsi des fonctionnalités comme le profil XMP ont fait leur apparition pour faciliter la montée en fréquence, sous Ryzen on trouve le DOCP ainsi que le MSI MemoryTryIT qui permettent de monter en fréquence avec des paramètres prédéfinit. En 2018 acheter une RAM déjà fortement cadencée n’a d’intérêt que sur les kit triés puisque la plupart des barrettes utilisent les mêmes puces mémoire. Nous vous conseillons donc d’acheter une RAM plus faiblement cadencée et de paramétrer manuellement celle-ci avec les fréquences d’un modèle supérieur. L’argent économisé pourra vous permettre d’investir d’autres meilleurs composants.

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Phasellus Lorem leo libero Praesent tristique libero. dapibus accumsan