Aujourd’hui nous testons le Philips Fidelio X2HR. Ce casque sorti en 2017 promet une expérience sonore de très haut niveau, mais est-ce vraiment le cas ? Ce casque vaut-il toujours le coup plus de 3 ans après sa sortie ? C’est ce que vous allez découvrir tout au long de ce test.

Introduction

Le marché des casques Hi-Fi est largement dominé par une poignée de grandes marques telles que Sennheiser, Beyerdynamic, Audio-Technica ou AKG. Mais c’est en 2014 que Philips lance le X2 pour un prix de 300 €, et par la suite, le X2HR (high resolution) en 2017. Est-ce que la version HR constitue réellement un progrès ? Sur le papier, pas vraiment, puisqu’il s’agit essentiellement d’une certification Hi-Res, que l’on peut voir sur une large de gamme de produits de nos jours. Entre-temps, force est de constater que son prix a largement diminué. À tel point qu’il était trouvable encore récemment en promotion aux alentours des 100 €. Tiendra-t-il la comparaison face aux ténors?

Unboxing, qualité de fabrication et confort

Philips fournit une boîte relativement large, avec à l’intérieur le casque dans un réceptacle en plastique, une notice, un seul câble d’une longueur de 3 mètres ainsi qu’un adaptateur 3.5 vers 6.35mm. Le câble fourni est long, épais et rigide, et pas forcément le plus agréable à manier. Un modèle plus court de 1,5m aurait été le bienvenu. En particulier pour un setup bureau où l’ampli demeure très proche, et où il est possible de se passer de trois mètres de câble… Heureusement, le câble est détachable et remplaçable. En somme, le bundle de ce X2 se contente de l’essentiel, pas de câble de rechange, ni de pads supplémentaires et encore moins un étui de transport.

Le Fidelio millésime 2017 dégage dans l’ensemble une sensation de robustesse immédiate avec un mélange d’aluminium, de cuir véritable, de velours et de plastique de qualité. La solidité est mise en valeur avec ses grilles extérieures en métal et un robuste arceau. Le bandeau intermédiaire est en outre rembourré généreusement. Quant aux pads, le revêtement est correct, sans pour autant être incroyable. À l’instar du câble, ceux-ci sont détachables et remplaçables. Philips ne propose cependant pas de pads achetables séparément… Quel dommage.

Pour l’anecdote, la première version du X2 était entachée d’un problème de qualité de construction. En effet, certains pads étaient fixés avec de la glu et donc non détachables sans prendre le risque de le détériorer! La version HR a donc permis de régler ce souci au niveau des chaines d’assemblage, à l’origine gérées par Woox et Gibson.

Ce casque est un modèle à arceau suspendu : il ne comporte pas de systèmes de clicks et se pose simplement sur la tête. Avec un poids annoncé de 348 g, il se situe dans la moyenne des casques hifi. Le poids est donc plutôt bien réparti bien qu’il ne soit pas aussi léger qu’un casque nomade en plastique. Sur les longues sessions, il s’en sort bien. La chauffe est limitée en raison des pads en velours, et le poids demeure au final raisonnable. Par sa conception ouverte, l’isolation du X2HR est faible et c’est pourquoi il conviendra mieux aux environnements calmes pour une écoute optimale.

Qualité de son

Tant sur une contrebasse d’un petit ensemble que sur de la musique électronique, la profondeur est présente. Certaines critiques envers le X2 le décrivaient souvent comme un modèle basseux. Pour l’avoir soumis de temps à autre à de la musique classique (ex : quatuor de flutes), ce n’est pas forcément flagrant. Dans de telles compositions, il apparait totalement dépourvu de basses. L’approche Hifi est bien respectée avec une volonté de reproduire l’enregistrement fidèlement. Une légère coloration vient apporter davantage de plaisir au rendu. Il y a donc une accentuation, mais qui se ressentira essentiellement sur les morceaux déjà bien chargés. À souligner aussi l’impact sur les percussions, qui est de bonne facture la plupart du temps.

Les médiums sont légèrement en retrait par rapport aux basses et aigus. Le rendu des voix est satisfaisant, sans tomber dans une mise en avant remarquable à l’instar du Sennheiser HD650. La précision et la clarté ne sont pas forcément au niveau d’un Oppo PM-3. Ce dernier permettait de faire ressortir la moindre respiration, le moindre raclement de gorge du chanteur en mix peu chargé… Cela étant, les voix et instruments dans cette région du spectre sont rendus naturellement, bien que parfois un peu masqués. Pas aussi marquants que les deux modèles cités, mais avec un coup d’EQ (voir infra) il est tout à fait possible de changer cette présentation.

Dans l’ensemble, les aigus ne manquent pas d’énergie, au contraire ! Avec un renforcement du côté des basses en plus de celui des aigus, la signature en V se confirme. La plupart du temps sans reproche, ils se font parfois prendre à défaut sur de la musique classique, avec un petit manque de finesse et de réalisme. Dans une écoute à long terme, la signature peut sembler fatigante en particulier pour l’auditeur sensible aux aigus. Dans tous les cas, cette fréquence contribue de façon évidente au caractère fun et énergique du X2, que ce soit sur du rock ou de la musique électronique.

La largeur de scène est probablement l’une des qualités les plus notables sur un plan technique. La sensation d’espace et d’aération se confirme après quelques heures d’écoute, en particulier pour les utilisateurs venant d’un modèle fermé. Il est facile de situer le  placement de chaque instrument et voix dans la scène sonore. Dans les grands ensembles (musique classique mais pas uniquement) ses capacités techniques atteignent leur limite plus souvent. Ce n’est certes pas un casque apte à disséquer le moindre micro-détail comme pourrait le faire un modèle haut de gamme, mais le X2 en révèle une bonne quantité avec des masterings de premier plan ; en particulier sur les timbres et réverbérations, où il excelle. En contrepartie n’étant pas un monstre de technique pure, il pardonne bien les enregistrements et contenus de moindre qualité.

Setup et Equalizing

Avec une impédance affichée à 30 ohms par le constructeur, le Fidelio deuxième du nom se drivera facilement sur une majorité d’appareils. Sur un Macbook Pro 2017, un tiers du volume est largement suffisant pour un niveau d’écoute plus que satisfaisant tout en respectant la santé des oreilles. Avec un Fiio K5 Pro en low gain, il ne requiert que très peu de puissance. Le passage à cet excellent DAC/AMP (test à venir prochainement) est bénéfique sur plusieurs points (dynamique, largeur de scène, etc). De plus, l’application Qobuz constituait la source principale de nos fichiers.

Il est bien évidemment possible d’ajuster à sa guise le rendu en passant un coup d’ equalizer. Pour ce faire, nous vous recommandons le profil d’ alphatak de TellementNomade. Après application de son profil, la différence est appréciable : la signature gagne en naturel et en équilibre, avec des basses et aigus apaisés faisant apparaitre davantage les médiums. Sur un bon nombre de pistes, cette fréquence parait moins en retrait. Le son est moins fatigant et plus maitrisé mais en contrepartie un peu moins dynamique et fun; question de préférence.

Conclusion

Le X2HR constitue une excellente porte d’entrée dans l’univers HiFi : confortable, bien construit, faible impédance, avec un son chaleureux et dynamique. Sa signature plaira notamment aux adeptes de sonorité en V, qui respecte l’enregistrement malgré une légère coloration. En dépit de soucis de fabrication en début de production avec le X2 premier du nom, Philips s’est plutôt bien rattrapé avec cette version HR, en malgré le fait que les pads ne soient pas disponibles séparément à la vente. Dans tous les cas, il faut souligner le travail du fabricant pour avoir voulu se maintenir dans un marché ultra concurrentiel avec des marques fortes de dizaines d’années d’expérience pour certaines et disposant de catalogues parfois pléthoriques. Quant à sa disponibilité et son prix, il se trouve généralement entre 130€ et 180€ sur le marketplace d’Amazon ce qui constitue un tarif tout à fait correct , avec toutefois de nombreuses fluctuations et réapprovisionnements réguliers. Alors à 95€ seulement, le titre était simplement… tout désigné!

Partager l'article

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Newsletter Hebdomadaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
libero Nullam luctus vel, Donec id commodo at amet, efficitur. ut tempus